6 juin 1944 : le débarquement, par Henri Amouroux

de l’Académie des sciences morales et politiques
Avec Christophe Dickès
journaliste

Henri Amouroux (1920-2007), journaliste, historien, nous retrace le débarquement des troupes alliées en Basse-Normandie. Mais en traçant rapidement le portrait de plusieurs "personnages" : le maréchal Pétain, le général de Gaulle, et les "Français du 6 juin", sujet qui lui tenait à coeur, il démontre en quoi ce débarquement fut "un coup de génie".

Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist021
Télécharger l’émission (42.56 Mo)
00:00 00:00

Cette émission a été enregistrée à la fin de l'année 2004.

Henri Amouroux évoque le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie, avant quoi, l’historien et journaliste nous présente trois visages :

- celui du Maréchal Pétain, vieil homme, qui doit céder le pouvoir qu’il ne maitrise plus, bien qu’il soit encore très populaire.
- celui du Général De Gaulle, qui veut le pouvoir et impose ses idées face aux alliés européens et au Comité National de la résistance. Il se démarque des autres, tel Eisenhower. Il est soutenu par l’opinion publique qui l’acclame lors de ses discours.
- celui de ces "Français du 6 juin". Ces "Français du 6 juin" sont des Français dont on parle trop peu. Des Français meurtris notamment en Normandie ; Normandie dévastée par la guerre, telle la commune de Saint-Lô. Ces français du 6 juin veulent que règne l’ « ordre » dans le pays.

Débarquement de la logistique en Normandie

Le 6 juin 1944 fut un « coup de génie ». Ce « coup de génie », c’est la création de ports artificiels car il est impossible d’attaquer de vrais ports comme Dieppe en 1942. D’ailleurs, la bataille de Dieppe fut un désastre. Hitler n’avait pas vu cela ainsi ; il pensait une attaque classique des ports. Il est leurré par les Alliés qui ont tout fait pour lui faire croire à un débarquement dans le Pas-de-Calais. Ainsi, les Allemands se laissent déborder sur les plages de Normandie alors que la majeure partie de l' armée est mobilisée sur les ports du Pas-de-Calais. Les Alliés ont une force de frappe beaucoup plus intense que celle des Allemands. Ce qui permet de départager cette bataille, c’est la disproportion des forces aériennes et marines entre les premiers et les seconds. Les Allemands se déplacent à pied, n’ont pas ou peu d’avions et de navires alors que les Alliés en déploient des milliers.

Ce 6 juin 1944, jour du débarquement en Normandie, fut non seulement l’annonce d’une période sanglante mais aussi l’annonce d’un dénouement de la situation chaotique en France par le retour à l’ordre que prône De Gaulle.

A propos d'Henri Amouroux

Sa carrière

Henri Amouroux (1920-2007)
© Damien Laffargue

Diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme, Henri Amouroux a commencé sa carrière journalistique fin 1938 à l'agence de presse Opera mundi à Paris, puis comme stagiaire au journal la Petite Gironde à Bordeaux. Il participe au groupe de résistance Jade Amicol.

A la Libération, il appartient à l'équipe fondatrice du journal Sud-Ouest, Il y occupera, de 1944 à 1974, les postes successifs de secrétaire de rédaction, secrétaire général adjoint de la rédaction, secrétaire général de la rédaction (1959), rédacteur en chef adjoint (1963), rédacteur en chef (1966), directeur général adjoint, directeur général (1968-1974). Il crée et dirige parallèlement Sud-Ouest Dimanche. Durant quatorze ans il a tenu la chronique littéraire, a été correspondant de guerre à cinq reprises - notamment sur le front français puis au Vietnam - ce qui lui vaudra deux blessures. Il a effectué de très nombreux reportages dont dix en Israël (qui donneront matière à quatre ouvrages), sept en Yougoslavie, cinq en Algérie, quatre au Vietnam, deux en URSS, ainsi qu'en Inde, en Egypte, en Jordanie, en Chine, au Canada, au Brésil, etc.

Il est de plus directeur du journal les Années 40 depuis 1970.

A partir de 1974, Henri Amouroux quitte Sud-Ouest et est nommé directeur de France-Soir (1974-1975), puis co-directeur du quotidien Rhône-Alpes (1977-1982). A partir de 1985, il préside le prix Albert-Londres.

A côté de son activité professionnelle, Henri Amouroux a consacré sa vie à l'écriture d'une monumentale histoire de la France sous l'Occupation allemande. Soucieux de vulgarisation, il a conçu de très nombreuses émissions télévisuelles - 40 émissions sur TF1 - et radio-diffusées, notamment à France Inter, où il tient depuis 1994 une chronique régulière. Il a reçu pour l'ensemble de son œuvre le Prix mondial Cino del Duca en 1999.
Henri Amouroux est décédé le 5 août 2007.

Ses œuvres

- 1951 - Israël... Israël.
- 1955 - Croix sur l'Indochine.
- 1955 - Le Ghetto de la victoire.
- 1957 - Le Monde de long en large.
- 1957 - Une fille de Tel Aviv (roman).
- 1958 - J'ai vu vivre Israël.
- 1961 - La Vie des Français sous l'Occupation.
- 1966 - Le 18 Juin 1940.
- 1966 - Quatre années d'histoire de France (1940-1944).
- 1967 - Pétain avant Vichy.
- 1970 - La Bataille de Bordeaux.
- 1972 - Aquitaine, introduction historique.
- 1976-1993 - La Grande Histoire des Français sous l'Occupation, 1939-1945, 10 tomes :
-* tome I. Le Peuple du désastre, 1976
-* tome II. Quarante millions de pétainistes, 1977
-* tome III. Les Beaux Jours des collabos, 1978
-* tome IV. Le Peuple réveillé, 1979
-* tome V. Les Passions et les Haines, 1981
-* tome VI. L'Impitoyable guerre civile, 1983
-* tome VII. Un printemps de mort et d'espoir, 1985
-* tome VIII. Joies et douleurs du peuple libéré, 1989
-* tome IX. Les Règlements de comptes, 1991
-* tome X. La Page n'est pas encore tournée, 1993.

- 1983 - Ce que vivent les roses.
- 1983 - Et ça leur faisait très mal (théâtre).
- 1986 - Monsieur Barre.
- 1990 - De Gaulle raconté aux enfants.
- 1997 - Pour en finir avec Vichy. Tome I.
- 2005 - Pour en finir avec Vichy. Tome II.

Retrouvez Henri Amouroux dans d'autres émissions de Canal Académie :

- Henri Amouroux, regard sur ses activités
- Le parcours d'Henri Amouroux
- Les tribunaux du peuple à la libération, une communication d'Henri Amouroux
- Acteur et spectateur, le peuple français de 1940 à 1944, une communication d'Henri Amouroux
- La libération de Paris, "La grande histoire des français sous l'occupation", tome 4 : septembre 1943-août 1994
- Le 6 juin 1944: le débarquement
- Mai-Juin 1940 : L'armistice
- Pour en finir avec Vichy : les racines des passions
-*Emission 1/2
-*Emission 2/2

- 4 émissions sur le prix Albert Londres
-*Que reste t-il d'Albert Londres ?
-*Le Prix Albert Londres 1/2
-*Le Prix Albert Londres 2/2
-*Henri Amouroux et le Prix Albert Londres

Cela peut vous intéresser