Pierre Schoendoerffer : Cinéaste des guerres perdues

Souvenirs personnels avec Maurice de Kervénoaël, et éléments historiques avec Bénédicte Chéron, invités d’Annet Sauty de Chalon
Avec Annet Sauty de Chalon
journaliste

Le 19 mars 2012, le jour anniversaire de son parachutage sur Dien Bien Phu, la République et l’institution militaire lui ont rendu un hommage lourd de chagrin : Pierre Schoendoerffer, cinéaste des guerres perdues et des héros défaits, venait de raccrocher sa caméra. L’ancien président de Danone, Maurice de Kervenoaël, qui était sous-lieutenant durant la guerre d’Algérie, évoque ici quelques souvenirs personnels, tandis que Bénédicte Chéron, auteur d’une biographie de l’artiste, offre un éclairage sur certains moments tragiques de notre histoire.

Émission proposée par : Annet Sauty de Chalon
Référence : pag1084
Télécharger l’émission (38.52 Mo)
00:00 00:00

_ Membre de l’Académie des beaux-arts et grand prix du roman de l’Académie française pour Le Crabe-tambour (1976), il avait rendu son honneur à une armée française anéantie par la débâcle de 1940. De la 317esection à l’Honneur d’un capitaine, Pierre Schoendoerffer aura marqué une génération sensible au traumatisme d’une décolonisation malconduite.
Mais au-delà de l’histoire événementielle, Pierre Schoendoerffer s’est distingué par le réalisme des situations tragiques et extrêmes où l’homme, le soldat, se trouvait confronté à des choix. Loin des effets spéciaux dont usera sans retenue la grande armada du cinéma américain, cet amoureux d’aventure, disciple de Joseph Kessel, développera une vision très française de la guerre, axée sur les valeurs militaires.

Pierre Schoendoerffer
© Louis Monier


Cette émission a été enregistrée fin mai 2012, après la mort de l'académicien (le 13 mars 2012).

Dans cet entretien, Bénédicte Chéron, historienne, auteur d’une biographie de Pierre Schoendoerffer, dialogue avec Maurice de Kervenoaël, sous-lieutenant pendant la guerre d’Algérie. La connaissance du personnage, de son histoire singulière, du contexte politique et cinématographique fait écho à l’expérience de la guerre racontée par un grand patron d’aujourd’hui (Danone) qui, à sa sortie d’HEC, se retrouvait immergé dans une tragédie humaine où les cas de conscience, liés notamment à la torture, ne manquaient pas.

- Retrouvez nos autres émissions consacrées à Pierre Schoendoerffer :
Pierre Schoendoerffer : discours d’installation de Yann Arthus-Bertrand
Le voyage en Amérique de Pierre Schoendoerffer
Pierre Schoendoerffer ou l’honneur d’un témoin
Pierre Schoendoerffer : Le Crabe-Tambour a pris le large...

Cela peut vous intéresser