Allemagne et France au cœur du Moyen Âge

Entretien avec Michel ZinK et Dominique Barthélémy
Michel ZINK
Avec Michel ZINK de l’Académie française,
Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Sur les bancs de l’école, nous avons tous appris que la naissance de l’Allemagne et de la France provenait du partage de l’Empire carolingien entre les petits-fils de Charlemagne. Et si, sans être fausse, cette assertion masquait une réalité historique plus complexe et incertaine ? C’est à cette question que répond un récent ouvrage réalisé sous le patronage de l’Académie des inscriptions et belles-lettres avec le soutien de la Fondation d’Arenberg (Allemagne et France au cœur du Moyen Âge, Éditions Passés composés, 2020). Consacré aux quatre siècles qui courent du traité de Verdun de 843 à la bataille de Bouvines en 1214, cet ouvrage réunit, sous la direction de Dominique Barthélemy, membre de l’Académie, et de Rolf Große, professeur à l’université de Heidelberg, les contributions d’historiens français, allemands et belges. Ils y montrent que, loin d’obéir à des considérations nationales, les conflits et rivalités de cette époque témoignent plutôt d’une commune obéissance aux codes du monde féodal. Ils soulignent aussi que, par-delà l’émergence progressive des aires linguistiques germaniques et romanes, les multiples peuples issus de l’espace carolingien relevaient d’une même aire culturelle, unie par le latin, la foi chrétienne, ainsi que par nombre de pratiques populaires comme les tournois de chevalerie.

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser