L’Empire d’Eurasie : Une histoire de l’Empire russe de 1552 à nos jours

Un ouvrage d’Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française
Avec Christophe Dickès
journaliste

Secrétaire perpétuel de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse retrace l’histoire de l’Empire russe de 1552 à nos jours...

Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist072
Télécharger l’émission (36.71 Mo)
00:00 00:00

Cette émission a été enregistrée début 2006, peu après la publication de l'ouvrage d'Hélène Carrère d'Encausse.

Reprenant la chronologie de la formation du grand Empire, Hélène Carrère d'Encausse, Secrétaire perpétuel de l'Académie française, nous fait aussi découvrir les éléments qui procédèrent à la stabilité d'un ensemble disparate sur le plan politique, religieux et culturel.

Tout empire est condamné à périr ! Celui de Russie constitue une extraordinaire exception à cette règle. Dans toute l'histoire des empires il fut l'un des plus vastes. Des plus durables aussi, battu seulement par les empires romain, byzantin et ottoman. Il est le seul qui ait péri (1917) puis se soit reconstitué pour reprendre ses conquêtes. Disparu encore une fois en 1992, il a laissé place à la Russie qui ressemble à maints égards à l'Empire tel qu'il naquit en 1552. Comme celui-ci, la Russie est étendue sur deux continents, l'Europe et l'Asie ; comme lui, elle conserve dans ses frontières une multitude de civilisations et de peuples différents. Comme lui, elle est un État chrétien, mais aussi formé de musulmans et même de bouddhistes ; et comme lui encore, la Russie doit assurer la paix de ce monde si divers. Elle doit aussi décider si elle est un État européen ou si elle est d'Eurasie.

L'histoire agitée de cet empire devenu Russie pose une question décisive pour l'avenir du continent appelé Europe et pour celui de l'Union européenne qui s'interroge encore sur ses frontières. L'Eurasie est-elle une nouvelle entité des relations internationales au moment où tous les pays cherchent à rejoindre de grandes formations ? ou bien s'agit-il d'un ensemble déjà dépassé dont chaque composante s'en ira vers l'univers auquel elle appartient : l'Europe ou l'Asie ? Les questions posées par ce livre sont bien au cœur de l'actualité géopolitique des prochaines décennies.

L’Empire d’Eurasie : Une histoire de l’Empire russe de 1552 à nos jours
Un ouvrage d’Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française

L'Empire d'Eurasie : Une histoire de l'Empire russe de 1552 à nos joursImage retirée._
Bibliographie
- L'Empire d'Eurasie : Une histoire de l'Empire russe de 1552 à nos jours, Ed. Fayard, 2005

A propos d'Hélène Carrère d'Encausse
Elue en 1990 au fauteuil 14 précédemment occupé par Jean Mistler, Hélène Carrère d'Encausse est historien et Secrétaire perpétuel de l'Académie française depuis le 21 octobre 1999.

Née à Paris dans une famille que l'esprit cosmopolite et la révolution russe ont de longue date dispersée à travers l'Europe. Compte parmi ses ancêtres de grands serviteurs de l'Empire, des contestataires du même Empire, le président de l'Académie des sciences sous Catherine II et trois régicides. Cette hérédité la prédisposait naturellement à l'étude de l'histoire et de la science politique qu'elle a enseignées à la Sorbonne avant de transférer sa chaire professorale - l'esprit nomade de la famille aidant - à l'Institut d'études politiques de Paris.

Professeur invité dans de nombreuses universités étrangères, en Amérique du Nord et au Japon surtout, elle est docteur honoris causa de l'université de Montréal et de l'université de Louvain. Président de Radio Sorbonne-Radio France de 1984 à 1987, membre de la Commission des sages pour la réforme du Code de la nationalité en 1986-1987. Durant l'année 1992, occupa le poste de conseiller auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, participant ainsi à l'élaboration d'une politique d'assistance à la démocratisation des anciens États communistes. Élue au Parlement européen en juin 1994, elle est vice-président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense ; vice-président de la commission des Archives diplomatiques françaises ; elle a présidé la Commission des Sciences de l'homme au Centre national du livre de 1993 à 1996. Nommée en 1998 membre du Conseil national pour un nouveau développement des sciences humaines et sociales. En 2004, présidente du conseil scientifique de l'Observatoire statistique de l'immigration et de l'intégration.

Elle a reçu :
- le prix Aujourd'hui pour L'Empire éclaté en 1978,
- le prix Louise Weiss en 1987,
- le prix Comenius en 1992 pour l'ensemble de son œuvre
- et le prix des Ambassadeurs en 1997, pour Nicolas II.

- Elle est membre associé de l'Académie royale de Belgique.

Ses œuvres

- 1963 - Réforme et révolution chez les musulmans de l'Empire russe (Armand Colin)
- 1966 - Le Marxisme et l'Asie (avec Stuart R. Schram), 1853-1964 (Armand Colin)
- 1967 - Central Asia, a century of Russian rule, Columbia Univ.Columbia Univ., réédition 1990 (Duke Univ. publication)
- 1969 - L'URSS et la Chine devant la révolution des sociétés pré-industrielles (avec Stuart R. Schram) (Armand Colin)
- 1972 - L'Union soviétique de Lénine à Staline (Éd. Richelieu)
- 1975 - La Politique soviétique au Moyen-Orient, 1955-1975 (Presses de la F.N.S.P.)
- 1978 - L'Empire éclaté (Flammarion)
- 1979 - Lénine, la Révolution et le Pouvoir (Flammarion)
- 1979 - Staline, l'ordre par la terreur (Flammarion)
- 1980 - Le Pouvoir confisqué (Flammarion)
- 1982 - Le Grand Frère (Flammarion)
- 1985 - La déstalinisation commence (Complexe)
- 1986 - Ni paix ni guerre (Flammarion)
- 1987 - Le Grand Défi (Flammarion)
- 1988 - Le Malheur russe (Fayard)
- 1990 - La Gloire des Nations (Fayard)
- 1992 - Victorieuse Russie (Fayard)
- 1993 - L'URSS, de la Révolution à la mort de Staline (Le Seuil)
- 1996 - Nicolas II, La transition interrompue (Fayard)
- 1998 - Lénine (Fayard)
- 2000 - La Russie inachevée (Fayard)
- 2002 - Catherine II (Fayard)
- 2003 - L'Impératrice et l'abbé : un duel littéraire inédit (Fayard)
- 2005 - L'Empire d'Eurasie (Fayard)

Cela peut vous intéresser