Histoire de la Prusse

Par Jean-Paul Bled
Avec Christophe Dickès
journaliste

Quand commence l’histoire de la Prusse ? Comment se forma cette entité politique qui sut croître au XVIIIe siècle pour atteindre son apogée au XIXe siècle ? Quelle fut sa fin aussi, car l’histoire de la Prusse a une fin bien déterminée... Autant de points abordés au cours de cette émission avec l’historien Jean-Paul Bled, auteur d’une Histoire de la Prusse chez Fayard en 2007.

Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist310
Télécharger l’émission (36.97 Mo)
00:00 00:00

Dans son livre La jeunesse du Grand Frédéric publié à la fin du XIXe siècle et consacré à Frédéric le Grand, l’historien Ernest Lavisse évoquait la Prusse de la façon suivante: « La nature qui a préparé certaines patries et construit des berceaux pour les peuples, n’a pas prévu la Prusse. Il n’existe en effet ni race ni région géographiquement prussienne : l’Allemagne est fille de la nature, mais la Prusse a été faite par des hommes. »

Pour nous Français, l’histoire de la Prusse est associée selon le cas à des victoires comme celle de Iéna en 1806 ou bien au contraire à des défaites, la plus fameuse étant celle de 1870... Nous associons d’ailleurs assez facilement la Prusse à l’Allemagne et à la France, ce qui est un tort. Sûrement par facilité, peut être par paresse intellectuelle ou tout simplement parce que notre vieille mémoire sélective pense davantage à l’affrontement franco-allemand qu’à la naissance de cet Etat, dont nous allons situer les prémices au milieu du XVIIe siècle, sous le gouvernement de Frédéric-Guillaume, appelé également le Grand Electeur, car il existait des électeurs en Europe bien avant 1789…
En fait, la Prusse et son histoire nous paraissent insaisissables avec ses Frédéric, ses Frédéric Guillaume, et ses Guillaume tout court dont on ne sait s’ils étaient roi ou électeur, burgrave ou bien margrave, empereur d’Allemagne ou empereur allemand, ce qui n’est pas la même chose…
Un jour dans l'Histoire vous propose aujourd’hui de découvrir leur histoire avec ce grand spécialiste qu'est Jean-Paul Bled.

Présentation de l'éditeur.

Jean-Paul Bled
Copyright Fayard

La Prusse serait-elle un objet historique difficile à identifier ? Sa singularité tient d'abord à ce que son identité change au cours de son histoire. Son nom commence par s'appliquer au territoire conquis, dans la première moitié du XIIIe siècle, par les chevaliers Teutoniques entre la Vistule et le Niémen, puis au duché dont l'érection suit la conversion du grand-maître de l'Ordre au protestantisme.

Scellée en 1618 sous l'égide des Hohenzollern, l'union de la Prusse et du Brandebourg n'est d'abord que personnelle. La véritable rupture intervient en 1701, quand le prince électeur de Brandebourg, Frédéric III, ceint la couronne royale de Prusse à Königsberg ; le roi de Prusse ne tarde pas à se substituer au margrave de Brandebourg.

Rien ne disposait donc cet agrégat de territoires disparates à devenir le berceau d'un Etat capable de jouer les premiers rôles en Allemagne, a fortiori en Europe. Construction d'abord politique, la Prusse est l'oeuvre d'une dynastie au service de l'Etat appuyé sur deux piliers : une administration et une armée. Après que trois souverains eurent posé le socle, il revient à Frédéric II d'exploiter cet acquis et de fonder la grandeur de la Prusse, et à Bismarck de réaliser l'unité de l'Allemagne.

Depuis des décennies, on s'interroge : son histoire la prédestinait-elle à devenir une matrice du national-socialisme ? Il est certes aisé de trouver une inspiration conservatrice à maints aspects de la politique prussienne, mais ceux-ci ne la résument pas et ils cohabitent avec des tendances résolument progressistes, qu'illustre particulièrement le règne de Frédéric II, souverain éclairé, ami de Voltaire. Il ne suffit pas que les nazis aient proclamé cette filiation pour qu'elle soit une réalité ; la ligne conduisant de la Prusse à l'hitlérisme est bien une ligne brisée. Aujourd'hui, l'Allemagne entretient avec l'héritage prussien une relation apaisée : en 2002, le Bundestag a voté, sur la base d'une souscription nationale, la reconstrucion in situ du château royal de Berlin.

Le temps où la vérité de l'histoire se lisait en noir et blanc est clos et Jean-Paul Bled, dans cette belle synthèse, restitue à la Prusse les couleurs de son riche passé.

L'auteur.
- Ancien directeur du Centre d'études germaniques de Strasbourg, professeur à l'Université Paris IV Sorbonne, titulaire de la Chaire d'Histoire de l'Allemagne contemporaine et des mondes germaniques, il est l'auteur de nombreux ouvrages de références dont François-Joseph, Fayard, 1987; Histoire de Vienne, Fayard, 1998; Frédéric le Grand, Fayard 2004; Bismarck : De la Prusse à l'Allemagne, Alvik Editions, 2005; Histoire de la Prusse, Fayard, 2007.

- Retrouvez Jean-Paul Bled sur d'autres émissions de Canal Académie,

Découvrez les goûts littéraires et historiques de notre invité Les Cinq minutes de Clio avec Jean-Paul Bled

Cela peut vous intéresser