De Gaulle et Roosevelt : Le duel au sommet

Un ouvrage de François Kersaudy
Avec Christophe Dickès
journaliste

Image retirée. Roosevelt : "De Gaulle est un fanatique, et je crois qu’il a pratiquement tout du dictateur...".

Image retirée. De Gaulle : "Roosevelt est fou, Churchill est un gangster !".

Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist042
Télécharger l’émission (40.4 Mo)
00:00 00:00

- D'un côté, le président des Etats-Unis, Franklin Roosevelt, politicien brillant, retors et manipulateur, pour qui la France a cessé de compter depuis la grande débâcle de 1940...
- De l'autre, le chef de la France libre, Charles de Gaulle, visionnaire, intransigeant, soupçonneux à l'extrême et animé d'un patriotisme exacerbé au service d'une France idéalisée.

Franklin Roosevelt
Charles de Gaulle

Il y a quelque chose d'unique dans le face à face de ces deux géants aux caractères et aux politiques incompatibles, que cinq années d'une guerre planétaire obligent constamment à coopérer et amènent fréquemment à s'affronter.

S'appuyant sur une multitude de documents d'archives et de témoignages de première main, François Kersaudy nous conduit avec rigueur et non sans humour de l'équipée de Saint-Pierre-et-Miquelon jusqu'au dernier rendez-vous manqué de Yalta, en passant par l'invraisemblable comédie d'Anfa et le grand drame du Débarquement.

Au-delà des péripéties de ce duel au sommet entre deux hommes d'exception, on voit s'opposer ici deux conceptions de la légitimité, de la démocratie et de l'ordre du monde - un différend qui marque encore aujourd'hui les relations franco-américaines...

De Gaulle et Churchill
Un ouvrage de François Kersaudy

Bibliographie
- De Gaulle et Roosevelt : Le duel au sommet, Ed. Perrin, décembre 2004
- De Gaulle et Churchill, Ed. Perrin, 2003

A propos de François Kersaudy
François Kersaudy, qui a enseigné l'histoire à l'université d'Oxford, est professeur à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il est spécialiste d'histoire diplomatique et militaire contemporaine. Il est reçu au micro de Canal Académie par Christophe Dickès.

Cela peut vous intéresser