Une nouvelle avancée dans la guérison des maladies neurologiques

Avec Laurent Groc, chargé de recherche à l’université de Bordeaux II, médaillé de bronze du CNRS en 2008
Avec Julie DEVAUX
journaliste

On croyait tout connaître de notre système nerveux. Et pourtant, une équipe de chercheurs vient de démontrer qu’il nous réservait encore bon nombre de surprises. A l’occasion de la quatrième édition sur les grandes avancées scientifiques françaises en biologie, proposée par l’Académie des sciences, Laurent Groc, chargé de recherche à l’université de Bordeaux II, médaillé de bronze du CNRS en 2008 et son directeur de recherche, heureux lauréats, ont présenté le 9 juin 2009, les nouvelles avancées qui permettraient de guérir des maladies comme celle d’Alzheimer.

Émission proposée par : Julie DEVAUX
Référence : es546
Télécharger l’émission (22.85 Mo)
00:00 00:00

Laurent Groc, chargé de recherche à l’université de Bordeaux II et médaillé de bronze du CNRS en 2008 et son directeur de recherche, Daniel Choquet, se sont penchés sur le trafic insoupçonné des récepteurs neuronaux. Ils ont notamment démontré que les récepteurs à la surface des neurones jouaient un rôle déterminant lors d’une activation neuronale soutenue comme le stress.

Rappelons que le transfert de l’information dans le système nerveux se fait au niveau des synapses. Ces travaux ouvrent donc de nouvelles perspectives sur la compréhension des mécanismes de régulation de la transmission synaptique avec l’espoir de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques pour des pathologies neurologiques et psychiatriques.

Diffusion de surface de récepteurs glutamatergiques AMPA

Initiative lancée par Madame Pascale Cossart, l’Académie des sciences présente pour la quatrième année consécutive ces jeunes chercheurs, qui ont contribué aux grandes avancées scientifiques françaises en biologie. Les sujets de cette quatrième édition touchent différents aspects de la biologie : chromosome du colibacille, inactivation du chromosome X et développement embryonnaire, découpe des feuilles, génétique de la glycémie à jeun pour comprendre le diabète de type 2.

En savoir plus :

- Laurent Groc, chargé de recherche à l’université de Bordeaux II

Ecoutez également :
Les cellules filles : une nouvelle avancée dans la reconstruction d’un spermatozoïde ?

Cela peut vous intéresser