Le défi de la matière noire dans l’univers

Par Françoise Combes, astrophysicienne, de l’Académie des sciences
Françoise COMBES
Avec Françoise COMBES
Membre de l'Académie des sciences

Faites le point sur les connaissances actuelles des scientifiques sur la matière noire dans l’univers. Dans le cadre des conférences "Les défis scientifiques du XXIe siècle", séances de l’Académie des sciences, voyagez la tête dans les étoiles avec Françoise Combes, astrophysicienne.

00:00 00:00

_

Perception de la matière noire à l’aide de lentilles gravitationnelles. En rouge : gaz X. En bleu, matière totale.
© Françoise Combes

Nos connaissances sur le contenu de l'Univers ont beaucoup progressé ces dernières années, et nous pouvons identifier les divers composants à quelques pourcent près : pour les trois quarts de l'énergie noire, et le reste en matière !
Pourtant, la nature de la matière reste un des défis les plus frustrants. La matière visible des galaxies n'en représente qu'une très faible fraction. La majeure partie de la matière ordinaire (ou baryonique) ne rayonne pas, et il nous faut deviner quelle est sa forme, par des déductions indirectes sur la formation et évolution des galaxies.

Françoise Combes, astrophysicienne, membre de l'Académie des sciences, décrit dans cette conférence les indices apportés par les courbes de rotation des galaxies, par l'histoire de leur formation d'étoiles, par le fait que les galaxies évoluent d'un type morphologique à un autre sur une séquence de Hubble qui représente les diverses étapes de la vie d'une galaxie.
Les problèmes de formation des galaxies dans un univers en expansion ne peuvent être résolus que si l'on suppose l'existence de matière non-baryonique en quantité plus importante. L'existence de cette matière noire est confirmée par la cartographie de l'univers par les lentilles gravitationnelles, et l'observation des anisotropies du fond de rayonnement micro-onde.
Françoise Combes y décrit les candidats possibles pour cette matière noire, avec leurs succès et leurs échecs. Mais l'existence supposée de matière noire non-baryonique ne pourrait-elle pas être une conséquencede notre ignorance de la forme de la gravité à grande échelle ?

|En savoir plus sur :|

-*Regardez la vidéo de cette séance à partir du site de l'Académie des sciences

-*Françoise Combesmembre de l'Académie des sciences

-*Françoise Combes à l'Observatoire de Paris

- Retrouvez notre sommaire consacré à la semaine spéciale sur le Ciel et ses merveilles.

Cela peut vous intéresser