L’Académie des technologies

Intérêts et enjeux par son président en 2007 François Guinot

Créée en 2000, l’Académie des technologies regroupe plus de 230 membres. Enjeux des changements climatiques, impact des télécommunications sur notre environnement ou nécessité de valoriser la formation professionnelle... voilà quelques domaines de compétences de cette toute nouvelle Académie !

00:00 00:00

C'est avec beaucoup de retard sur ses voisins européens, que la France se dote d'une Académie des technologies en 2000.
Depuis, son ambition reste inchangée : «être le corps intermédiaire de référence entre les décideurs et l'opinion publique pour favoriser l'essor d'un progrès technologique au service de l'homme».

Physique, chimie, informatique, mathématiques, médecine, optique, philosophie des sciences, épidémiologie... autant de disciplines représentées par des scientifiques de renoms (plus de 230 au total, dont Catherine Bréchignac, présidente du CNRS ou encore l'explorateur Jean-Louis Etienne), pour des questions d'ordre pratique :
- Quelles énergies renouvelables développer en priorité ?
- Quelle attitude adopter face aux OGM ?
- Comment valoriser la formation professionnelle des jeunes lycéens ?

François Guinot, président de l’Académie des technologies.

Ouverte sur l'extérieur, l'Académie a développé des liens importants avec la Chine et travaille à l'élaboration d'un Institut européen des technologies.

L'invité de Canal Académie, François Guinot, est le président de l'Académie des technologie, le vice-président de la fédération française des chimistes ; il a réalisé sa carrière dans l'industrie pharmaceutique et chimique, notamment chez Rhône Poulenc.

En savoir plus sur :
- l'Académie des technologies

Cela peut vous intéresser