L’Académie de Roumanie et l’Institut de France

Discours de réception de la délégation de l’Académie de Roumanie
Gabriel de BROGLIE
Avec Gabriel de BROGLIE de l’Académie française,
Membre de l'Académie des sciences morales et politiques

Discours du Chancelier de l’Institut, Gabriel de Broglie, le 14 mars 2007, à l’occasion de la présentation de l’ouvrage "L’Académie de Roumanie - l’Institut de France" par Eugen Simion, ancien président de cette Académie ; un recueil des actes des journées de célébration des 3 et 4 avril 2006 à Bucarest des 140 ans de l’Académie de Roumanie.

00:00 00:00

_

Membres de l’Académie roumaine en 1867

La cérémonie à Paris, à laquelle de nombreux académiciens participaient (Mme Carrère d'Encausse, MM. Decaux, Drago, Druon, Leclant, Plantey, Saint-Sernin...) a été ouverte par une allocution de M. Gabriel de Broglie, Chancelier de l'Institut de France. Après avoir exprimé tout le plaisir qu'il éprouvait à accueillir ses confrères de l'Académie Roumaine, et l'excellent souvenir qu'il garde de l' inoubliable voyage qu'il fit en Roumanie accompagné d'une délégation des cinq académies, il a laissé la parole à monsieur Eugen Simion, ancien président de l'Académie Roumaine.

Celui-ci a rappelé l'ampleur de la tâche des académies : représenter la vie intellectuelle de leur pays au moment où la culture atteint des dimensions mondiales : il convient, d'humaniser la mondialisation par le maintien de la diversité des cultures, par la recherche de leur harmonie.

Il a également rappelé qu'Edgar Quinet fut le premier académicien de France à devenir membre d'honneur de l'Académie Roumaine. Et il confirme qu'à son tour, après de nombreuses personnalités des académies, tels Jacques-Yves Cousteau, François Chamoux, Jean Dercourt, Jean-Marie Lehn, Jean d'Ormesson, Thierry de Montbrial, Pierre Messmer, entre autres, M. Gabriel de Broglie a été élu membre d'honneur de cette académie.

Vous entendrez également Hélène Carrère d'Encausse, Secrétaire perpétuel de l'Académie française, rappeler comment elle prépara l'arrivée de la Roumanie au sein de la communauté européenne.

Quant à M. Maurice Druon, Secrétaire perpétuel honoraire de l'Académie française, il évoque l’importance de la langue française en Europe surtout pour le droit qu’elle véhicule et ses valeurs.

À lire :

À l'occasion de ces célébrations, un livre dans les deux langues, roumaine et française, a été édité en Roumanie l'Académie roumaine et l'Institut de France. Commande auprès de l'Institut de France.

| En savoir plus sur:

-*Gabriel de Broglie, chancelier de l'Institut

-*Maurice Druon de l'Académie française

-*Hélène Carrère d'Encausse de l'Académie française

-*L'Académie de Roumanie

-*L'Académie française

-*L'Institut de France|

Cela peut vous intéresser