La Fondation Napoléon

Présentée par son directeur Thierry Lentz
Avec Laëtitia de Witt
journaliste

Créée en 1987, à la suite d’un important legs de l’industriel Martial Lapeyre, la Fondation Napoléon a pour mission de promouvoir et de développer l’histoire des deux empires, ainsi que de participer à la sauvegarde du patrimoine « napoléonien ». De nombreuses activités et projets historiques découlent de cette double mission, découvrons-les avec Thierry Lentz.

Émission proposée par : Laëtitia de Witt
Référence : pdm506
Télécharger l’émission (27.1 Mo)
00:00 00:00

L’aide aux chercheurs et historiens

Le soutien apporté par la Fondation Napoléon revêt plusieurs formes. D’une part, elle attribue chaque année des bourses d’études et des grands prix d’histoire. D’autre part, elle met à disposition un certain nombre de sources et de documentations via ses sites internet, sa bibliothèque et maintenant sa revue historique en ligne.
- Commençons par les bourses d’études et les grands prix. Chaque année, la Fondation Napoléon attribue six bourses d’études à des étudiants de doctorat, français ou étrangers, dont le sujet de thèse concerne le Premier ou le Second Empire. Chaque bourse est d’un montant de 7 600 €.
- Les prix d’histoire, qui existent depuis bientôt trente ans, s’adressent à des auteurs confirmés et récompensent des ouvrages traitant de l’histoire des deux Empires. A l’origine, le jury ne décernait qu’un seul prix. Un prix spécifique sur le Second Empire a vu le jour en 1996. Depuis 2001, quatre prix sont décernés, récompensant respectivement : un ouvrage en français consacré au Premier Empire, un ouvrage en français consacré au Second Empire, un ouvrage non-francophone consacré au Premier ou au Second Empire et enfin une œuvre de fiction ou un historien récompensé pour l’ensemble de ses travaux. Chaque prix est d’un montant de 8 000 €. À l’issue de la désignation des quatre lauréats, le jury choisit l’un d’entre eux, qui est proclamé « Grand Prix de la Fondation Napoléon » pour l’année en cours. Le lauréat se voit alors remettre 7 000 € supplémentaires.

- La Fondation Napoléon apporte aussi son aide aux chercheurs et aux historiens par l’intermédiaire de ses sites internet. Dès 1995, la Fondation Napoléon a choisi d’être présente sur la toile. Son site www.napoleon.org a ouvert au printemps 1996. Il est destiné au grand public, tout en s’appliquant à être d'un très bon niveau historique. Il propose des dossiers thématiques, des fiches iconographiques et biographiques, des conseils de lecture…
En complément de ce site et dans la continuité de son soutien apporté aux chercheurs, la Fondation Napoléon a ouvert en 2000 le site www.napoleonica.org. Il s’agit d’un site d’archives et de sources numérisées. En partenariat avec des institutions prestigieuses, la Fondation Napoléon a procédé à la numérisation et à la mise en ligne de plus de 3 000 imprimés du Conseil d’État, des correspondances de Dominique-Vivant Denon et de Bigot de Préameneu, etc.
Pour compléter ce dispositif, la Fondation Napoléon dispose désormais de la première revue historique en ligne, Napoleonica, La Revue. Se rapportant à l’histoire des deux Empires, cette revue est une revue scientifique, pluridisciplinaire et internationale.
- Pour terminer avec les services qu’offrent la Fondation Napoléon aux chercheurs et aux historiens, il faut évoquer sa bibliothèque d’études et de recherches, la bibliothèque Martial Lapeyre, située dans ses locaux, au 148 boulevard Haussmann, à Paris, et ouverte au public. On peut y consulter sur place plus de 8 000 ouvrages sur les deux Empires et de nombreuses revues d’histoire, tout en disposant des outils de travail classiques d’une bibliothèque spécialisée.

La production historique

Abordons maintenant le second domaine d’action de la Fondation Napoléon, la production historique. Avec, tout d’abord, un énorme chantier lancé en 2001, l’édition de la Correspondance générale de Napoléon Ier. Ce projet tentaculaire, tant par la masse de documents à récolter que par les moyens mis en œuvre pour y parvenir, vise à réunir, établir et commenter la correspondance de Napoléon et d’en assurer la publication. Un comité a été mis en place pour superviser l’édition de cette correspondance. Le cinquième volume, sur les treize ou quatorze prévus, doit paraître ces jours-ci. Dans cette entreprise, la Fondation Napoléon dispose du soutien des Archives de France, de la Fondation La Poste et, depuis le volume IV, du Centre national du Livre. Les éditions Fayard en sont l’éditeur.
Outre la Correspondance générale de Napoléon Ier, la Fondation Napoléon a, de tout temps, publié des études ou des textes rares, relatifs à l’histoire des deux empires. Depuis 2001, ces publications se font en accord avec les éditions Nouveau Monde. Il faut également mentionner que plusieurs administrateurs et collaborateurs de la Fondation Napoléon participent, chez d’autres éditeurs, à l’animation de la production historique napoléonienne, à commencer par son directeur.
Évoquons, pour terminer, les activités de la Fondation Napoléon liées à son exceptionnelle collection. Pour faire vivre cette collection et la présenter au public, la fondation a organisé des expositions de sa collection à Sao Paulo (Brésil), à Paris, à Monterrey (Mexique), en Allemagne, à Rome… Par ailleurs, par des prêts, elle a participé à une quarantaine d’expositions dans le monde. Par ces manifestations en France et à l’étranger, la Fondation Napoléon participe à la diffusion de l’histoire et de l’art napoléonien auprès d’un large public et à la publication de catalogues de référence.

Cela peut vous intéresser