Grands Parrains / Petits Filleuls

L’association des grands-parents d’adoption
Avec Marine Digabel
journaliste

Mettre en contact des enfants en manque de grands-parents et des seniors en manque de petits-enfants, c’est la belle ambition de l’association "Grands Parrains / Petits Filleuls".

Émission proposée par : Marine Digabel
Référence : pdm206
Télécharger l’émission (20.59 Mo)
00:00 00:00

_

Michelle Joyaux, présidente de l’association Grands Parrains

Depuis 1998, pas moins de 400 couples de grand parrainage ont été créés par l'association fondée et présidée par Michelle Joyaux. Pour présenter le "grand-parrainage", elle est accompagnée de Jeanine Portier, doyenne des Grands Parrains.

Une "adoption" qui profite à tous

Décès, éloignement géographique ou brouille familiale sont autant de ruptures qui peuvent priver les enfants d'un contact privilégié avec leurs grands-parents. Grands Parrains / Petits Filleuls remédie à ce manque en rapprochant des seniors de ces enfants qui n'ont que peu, voire pas de contacts avec leurs grands-parents.

En échange d'un peu de leur temps, les Grands Parrains ont la joie de tisser de solides liens d'affection avec leurs Petits Filleuls. Et de vivre ainsi une véritable cure de jouvence !

Jeanine Portier, doyenne des "grandes marraines"

Pas question pour autant de remplacer les parents et les "vrais" grands-parents ; la place de chacun est respectée.

Avis aux amateurs

Actuellement, 30 Grands Parrains sont en attente d'un Petit Filleul avec qui échanger des lettres ou des e-mails. Et 400 Petits Filleuls sont prêt à se lancer dans l'aventure d'un grand-parrainage classique. L'association est présente partout en France.

Mise à jour octobre 2007

L'Association "Grands-parrains et Petits Filleuls" poursuit son action de grand-parrainage épistolaire francophone.
Cela consiste à correspondre avec des enfants du monde entier par courrier pour qu'ils puissent se sentir entourés de "grands-parrains" qui les aident et les conseillent pour progresser dans les domaines de la lecture et de l'écriture.

76 élèves entre 8 et 10 ans scolarisés à Beyrouth au Liban sont demandeurs; les auditeurs intéréssés peuvent écrire à l'Association en spécifiant leurs centres d'interêts et s'ils préfèrent correspondre avec une petite fille ou un petit garçon.
Il y a également en attente des enfants un peu plus agés au Cameroun.

Pour aller plus loin

www.grandsparrains.fr

Cela peut vous intéresser