Merveilleux francophiles italiens : A Bologne, carrefour de la francophonie (2/3)

Par Axel Maugey
Avec Axel Maugey
journaliste

La langue française jouit d’un nouveau regain de la part des italiens ! Notre chroniqueur Axel Maugey nous livre des exemples à travers l’expérience du doyen des francophiles italiens de la ville de Bologne, le professeur Liano Petroni, ainsi que des professeurs d’université Anna Soncini et Carla Fratta.

Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : sav263
Télécharger l’émission (16.25 Mo)
00:00 00:00

_

Le Professeur Anna Soncini

En Italie, les francophones et francophiles sont très nombreux. Une visite à Bologne permet de le constater. Témoignent de cet amour pour le français, le professeur Anna Soncini (spécialiste de littérature française et de littérature belge d'expression française) et le professeur Liano Petroni, doyen des francophiles de la ville et fondateur des littératures francophones. En 1981, il a également fondé la revue Francophonia.

Le Professeur Liano Petroni


Le professeur Petroni est entouré de collègues francophiles à l'université de Bologne. Adriano Marchetti est un passionné de littérature. On peut citer parmi ses auteurs français préférés Rimbaud, Senghor, Anne Hébert. Quant à Carla Fratta, elle a rédigé un mémoire de littérature française sur l'œuvre de Georges Simenon en 1975. Aujourd'hui, elle enseigne les littératures antillaises (notamment l'œuvre d'Aimé Césaire) et québécoise.

Le Professeur Carla Fratta

Il semblerait qu'en Italie plus qu'ailleurs, on assiste en Italie à la «solitude rompue» des francophones, pour reprendre une formule symbole du renouveau que le Québec a connu dans les années 1960.

Cette émission est basée en partie sur l'ouvrage d'Axel Maugey, Le privilège du français, Humanitas, 2007

- Pour en savoir plus:

*Liano Petroni

*Anna Soncini

*Carla Fratta

Ecoutez les deux autres émissions de cette série sur les francophiles italiens :
- Merveilleux francophiles italiens : A Turin (1/3)
- Merveilleux francophiles italiens : A Venise (3/3)

Cela peut vous intéresser