Les mots des religions : le serpent

avec le grand rabbin Haïm Korsia, aumônier général israélite de l’armée française
Avec Hélène Renard
journaliste

Que symbolise le serpent ? Il apparaît dans les textes fondamentaux du judaïsme, dès la Genèse, dans la Torah et le Talmud. S’il est le Tentateur, de quelle tentation s’agit-il ? Explications par notre invité qui raconte aussi quelques histoires pour aider à mieux comprendre le symbolisme de cet animal tantôt fascinant, tantôt repoussant et dangereux.

Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : tor303
Télécharger l’émission (8.56 Mo)
00:00 00:00

_

Le serpent d’airain
Gravure de Gustave Doré, <br /> la Bible, Ancien Testament

Le serpent est l'un des permiers « personnages » de la Bible !
Il est lié à la tentation et le rabbin Korsia explique ici de quelle tentation il s'agit.

Puis le serpent apparait dans l'expression « serpent d'airain » et « serpents de feu ».

Haïm Korsia raconte ici une histoire du Talmud, celle d'un rabbin qui se tient sur un pied, mordu par un serpent qui sort de son trou : moralité, c'est la peur qui tue. Le serpent symbolise toutes nos peurs.

Et il explique l'anecdote relatée par la Bible : le serpent (c'est-à-dire nos pulsions maîtrisées) redevient un simple animal sans danger tant qu'il est tenu fermement en main. C'est ainsi qu'il faut comprendre le serpent d'airain.

Cela peut vous intéresser