Le Bateau ivre, d’Arthur Rimbaud

Par Samir Siad, comédien et metteur en scène

Charleville, été 1871. Sur les bords assoupis de la Meuse, Arthur Rimbaud compose le poème du « Bateau ivre ». Il a dix-sept ans. La région ardennaise porte les stigmates du récent conflit franco-prussien et à Paris, le gouvernement révolutionnaire de la Commune a pris fin au cours de l’atroce « semaine sanglante ». Par son exceptionnelle longueur et la jeunesse de son auteur, par ses audaces verbales et sa puissance suggestive, son lyrisme ardent et sa liberté provocante, « Le Bateau ivre » est aussitôt perçu comme un chef-d’œuvre hors-norme par les artistes regroupés autour de Paul Verlaine ou de Stéphane Mallarmé, autres orfèvres du Verbe. Cent-cinquante ans après, Samir Siad se plonge à son tour dans le « Poème de la Mer », et prête sa voix à l’un des plus beaux textes de la littérature française.

00:00 00:00

Consulter le dossier sur le site de France Mémoire : Été 1871 : Rimbaud écrit Le Bateau ivre - Institut de France

Manuscrit du poème, par Paul Verlaine, premières strophes © Gallica / BnF

Cela peut vous intéresser