Roland Drago : réflexions à propos du suffrage universel

avec Roland Drago, de l’Académie des sciences morales et politiques
Avec Priscille Lafitte
journaliste

Le suffrage universel est-il une condition suffisante à la pratique de la démocratie ? A-t-on abouti en France à une forme satisfaisante du suffrage universel ? Réponses avec Roland Drago, juriste, membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques.

Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : foc051
Télécharger l’émission (33.87 Mo)
00:00 00:00

_

Roland Drago est membre de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 1990, dans la section Législation, Droit public et Jurisprudence.

Quelques repères chronologiques :
- 1793 : le concept de suffrage universel apparaît dans la Constitution. Il n'est pas appliqué.
- 1848 : premier scrutin au suffrage universel masculin.
- 1944 : droit de vote des femmes
- 1945 : droit de vote des militaires
- 1974 : abaissement de l'âge de la majorité à 18 ans.
- 1992 : extension du droit de vote, pour les élections locales uniquement, aux étrangers membres d'un autre pays de l'Union européenne.

Roland Drago

Agrégé des facultés de droit, Roland Drago est secrétaire général de l'Académie internationale de droit comparé, président du Tribunal suprême de la principauté de Monaco. Il co-dirige l'Encyclopédie Dalloz depuis 1989 et appartient aux comités de rédaction de la Revue internationale de droit comparé, de la Revue française d'administration publique et de la revue Administration.

En savoir plus sur :
- Roland Drago

Cela peut vous intéresser