Léopold Sédar Senghor et l’art

Vivre en art, art de vivre
Léopold SÉDAR SENGHOR
Avec Léopold SÉDAR SENGHOR de l’Académie française,

Gérard Bosio, ancien conseiller du président Léopold Sédar Senghor pendant 10 ans, évoque l’artiste Senghor : de son amour pour l’art à ses rencontres fructueuses avec Marc Chagall et Maria Elena Vieira Da Silva, Gérard Bosio nous livre un pan moins connu du poète.

00:00 00:00

_

Maria Elena Vieira Da Silva (1908-1992).La peintre portugaise illustrera l’Elegie à Georges Pompidou.

Est-ce là le signe d'une symbiose avec les artistes de son époque ? Léopold Sédar Senghor est le poète français le plus illustré, toutes époques confondues. Marc Chagall, Maria Elena Vieira Da Silva, ou encore Manessier... Tous ont trouvé dans les textes du président une source d'inspiration.

Marc Chagall (1887-1985)
Lithographie de Marc Chagall, illustrrant l’Elégie des alizés.

Mais si Senghor n'imaginait certainement pas la création d'un musée à son effigie, en revanche dès 1956, il avait pour ambition de créer le musée des civilisations noires, à Dakar. Volonté formulée officiellement en 66, la première pierre sera posée cinquante ans plus tard, par l'actuel président du Sénégal, Abdouleye Wade. Ce musée, d'une surface de 30 000 mètres carrés, sera le « symbole d'une renaissance africaine », réaffirma Me Wade.

Léopold Sédar Senghor (1906-2001). Le poète président était avant tout un artiste.

A propos de Gérard Bosio :
Conseiller du président Léopold Sédar Senghor entre 1972 et 1982, il constitue depuis le début de la prise de ses fonctions, le fond muséographique de Senghor.

Site Internet du ministère de la culture sénégalais :
http://www.culture.gouv.sn/

Cela peut vous intéresser