1705 : Quand Bach rencontre Buxtehude

par Gilles Cantagrel, musicologue, correspondant de l’Académie des beaux-arts
Avec Priscille Lafitte
journaliste

Alors qu’il n’a que 20 ans, Jean-Sébastien Bach entreprend un voyage à pied de 400 km jusqu’à Lübeck pour rencontrer le plus grand organiste d’Europe du Nord : Dietrich Buxtehude. Voilà tout ce que l’on sait de cet épisode, décisif pour Bach. Dans le roman La rencontre de Lübeck, le musicologue Gilles Cantagrel imagine les échanges amicaux et musicaux entre les deux plus grands compositeurs de l’époque baroque en Allemagne.

Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : foc217
Télécharger l’émission (46.47 Mo)
00:00 00:00

_
Dans son roman, La rencontre de Lübeck, paru aux éditions Desclée de Brouwer, Gilles Cantagrel imagine le séjour à l’âge de 20 ans de Bach dans la ville de Lübeck, où il est parti voir Buxtehude. Séjour dont il revient transformé.
La rencontre a bien eu lieu en 1705… mais c'est tout ce que l'on en sait. Gilles Cantagrel a romancé cette rencontre avec détail, grâce à ses grandes connaissances historiques et musicales.

Jean-Sébastien Bach

En 1705, Jean-Sébastien Bach est organiste dans la petite ville d’Arnstadt, et reçoit les conseils de Georg Boehm. Dietrich Buxtehude est alors un organiste très réputé dans toute l’Europe du Nord, et évidemment en Allemagne. Il avait institué à partir de 1673 les concerts du soir (les Abendmusiken) qui attirent les jeunes musiciens désireux de rencontrer le maître reconnu comme l'organiste le plus fabuleux de son temps : Nikolaus Bruhns (l'un de ses élèves les plus doués), Haendel et Mattheson, puis Bach. Lorsque Bach lui rend visite, Buxtehude à 68 ans… et meurt deux ans plus tard, en 1707 (une rétrospective est prévue fin 2007 pour les trois cents ans de sa mort).

Dietrich Buxtehude

Jusqu’où va l’imbrication des musiques de Bach et Buxtehude ? Quelles recommandations Buxtehude aurait-il fait à Bach, et qu’est-ce que Bach a réellement repris ?

Ce qui est historiquement établi, c'est qu'au retour de Bach à Arnstadt, le changement déroutant de son style musical provoque l’ire des autorités. Sa musique se complexifie, ses modulations étranges troublent l’assemblée. Et des copies d’œuvres de Buxtehude circulent dans la famille Bach.

A propos de Gilles Cantagrel:

Le musicologue Gilles Cantagrel

Gilles Cantagrel est musicologue, historien de la musique, enseignant à l'Université Paris-Sorbonne, ancien directeur de France Musique et correspondant à l’Académie des beaux-arts.
Outre la Rencontre de Lübeck, Gilles Cantagrel est l'auteur d'une biographie de Dietrich Buxtehude (éd. Fayard, 2006), de Bach en son temps (éd. Fayard, 1997), et de nombreux ouvrages sur la musique.

Références discographiques des extraits musicaux diffusés :
- Buxtehude. Œuvres pour orgue. Fugue en ut majeur, BuxWV 174. Marie-Claire Alain, orgue. Erato 1998.
- Bach. Partita pour violon n°2 BWV 1004. Sarabande. Nathan Milstein, violon. Deutsche Grammophon 1973.

Ecoutez sur Canal Académie les communications de Gilles Cantagrel devant l'Académie des beaux-arts:
- Mozart
- Symbolique et rhétorique chez Bach

Cela peut vous intéresser