L’essor des services à la personne : une solution pour la réduction de notre chômage structurel ?

Communication de Michèle Debonneuil, inspecteur général des finances, devant l’Académie des sciences morales et politiques
00:00 00:00

Selon l’orateur le secteur d’activités du service à la personne est pour notre économie un des seuls gisements d’emplois de taille intermédiaire non délocalisables. Elle a aussi souligné que l’explosion des produits connectés, dans le cadre de la « Silver économie » et du traitement de la dépendance, pourrait ouvrir aux services à la personne des perspectives importantes de développement, dans une relation de travail inédite, où biens et services sont vendus ensemble sous la forme de « solutions ». Une promesse toutefois sous la menace des géants d’Internet, qui ont une tout autre vision de ces services, sur le modèle d’Uber, et qui poussent à la robotisation.

Cela peut vous intéresser