« La France face aux dilemmes actuels de l’enseignement supérieur dans le monde »

Communication de Catherine Paradeise, professeur émérite à l’Université Paris Est en séance de l’Académie des sciences morales et politiques, le 25 novembre 2013.

00:00 00:00

« Au fil de la croissance des taux d'accès à l'enseignement supérieur, les universités ont acquis l'importante fonction sociale de servir de bassin de rétention de jeunes qui s'y trouvent par défaut, faute d'avoir réussi à franchir la porte des écoles et d'avoir accès à un marché du travail déprimé, situation paradoxalement entretenue par le refus de la sélection, des parcours spécifiques et des droits d'inscription aux diplômes nationaux, aussi minimes soient-ils, dont les bien-pensants font un symbole de démocratie, alors même que leurs effets anti-redistributifs restent débattus », a notamment déclaré Catherine Paradeise. Une intervention sans langue de bois destinée à ouvrir la voie à une authentique réforme des universités, lui permettant de relever le défi de l'excellence. Car aujourd'hui, la compétition internationale concerne aussi le monde de l'enseignement supérieur.

Cela peut vous intéresser