Jaques Rougerie à l’Académie des beaux-arts : réception de son épée d’académicien

L’architecte a choisi des symboles en lien avec la mer
Avec Marianne Durand-Lacaze
journaliste

Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de la cérémonie de la remise de l’épée d’académicien de l’architecte Jacques Rougerie qui s’est déroulée le 3 juin 2009, dans la cour d’honneur de l’Institut de France, à la suite de son installation au sein de l’Académie des beaux-arts, le jour même, sous la Coupole.

Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : hab535
Télécharger l’émission (10 Mo)
00:00 00:00
Jean-Louis Borloo,  Ministre d’État, Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire et Jacques Rougerie de l’Institut
Cérémonie de remise de l’épée d’académicien de Jacques Rougerie, 3 juin 2009, Institut de France<br /> © Canal Académie

Vous entendrez au cours de cet enregistrement Jean-Louis Borloo, Ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, et président du Comité d'honneur pour l'épée de Jacques Rougerie, prononcé un discours en hommage à l'architecte et à sa passion pour la mer.
En retour, Jacques Rougerie, évoque les symboles de son épée et dédie sa nomination au sein de l'Académie des beaux-arts et par conséquent, au sein de l'Institut, à tous ceux qui honorent la mer.

Le ministre Jean-Louis Borloo et Jacques Rougerie de l’Académie des beaux-arts, 3 juin 2009, Institut de France
© Canal Académie


Le ministre Jean-Louis Borloo a rappelé «les amis de la mer que l'Institut avait accueilli en son sein : Victor Hugo, le commandant Cousteau, Jean-François Deniau, Erik Orsenna», disant combien la mer est la grande oubliée des peuples et des hommes, des grandes préoccupations planétaires. Jacques Rougerie, a-t-il dit, est «l'héritier de Cousteau, de Jules Verne, de Jean-Baptiste Charcot, de La Pérouse, un ami maintenant de Jean-Louis Étienne, un digne successeur de Paul-Émile Victor, l'héritier d'une histoire maritime française qui est avant tout, une formidable épopée scientifique, artistique, poétique, politique sur tous les océans, et qui a donné ses membres les plus illustres à l'Institut, une histoire maritime française qui a marqué des générations, et qui continue aujourd'hui à influencer les imaginaires individuels ou collectifs. Et puis Jacques Rougerie, plus personnellement, c'est l'homme de la nouvelle frontière, celui qui a compris, 30 ans avant tout le monde, qu'au XXIe siècle, ce serait la mer qui sauverait la terre, celui qui a compris que l'homme avait naturellement vocation à habiter en mer...»

Le ministre a terminé son discours par le beau conseil du héros de Jules Verne, le capitaine Nemo, à qui Jacques Rougerie est si souvent comparé :
Ah! monsieur, vivez, vivez au sein des mers. Là seulement est l’indépendance ! Là, je ne reconnais pas de maîtres ; là, je suis libre !

Cérémonie de remise de l’épée d’académicien de Jacques Rougerie, 3 juin 2009, Institut de France
© Canal Académie

Jacques Rougerie en réponse a dit : «Ma nomination et le symbole de mon épée sont là pour honorer ces hommes et ces femmes qui ont voué et vouent en ce moment, leur vie à la mer pour la protéger, l'exploiter, en faire un nouveau territoire où il y aura un profond respect pour les générations futures.»

Comme bon nombre de ses confrères de l'Académie, Jacques Rougerie a dessiné son épée. Le sculpteur Manuel Sauvage l'a réalisée. D'inspiration marine dans sa forme longiligne, elle est composée d'aluminium. Son pommeau se fond sur la lame pour ne faire qu'un. Elle rappelle par sa forme, le projet Seaorbiter, cette plate-forme dérivante qui explorera les Océans, née de l'imagination de l'architecte. En son cœur, tel un œil qui regarde et observe pour savoir si nous protègerons la mer, repose une perle bleue grise du Pacifique, symbole vivant intemporel, dans de l'eau de mer qu'il a recueillie lui-même. Au cœur de l'épée, Jacques Rougerie a inscrit un message.

Le ministre Jean-Louis Borloo et Jacques Rougerie de l’Académie des beaux-arts
Cérémonie de remise de son épée d’académicien, 3 juin 2009, Institut de France<br /> © Canal Académie


Jacques Rougerie a fait graver au cœur de l'épée : C'est de l'Océan que naîtra le destin des civilisations à venir - 3 juin 2009

Jacques Rougerie de l’Académie des beaux-arts
Cérémonie de remise de son épée d’académicien, 3 juin 2009, Institut de France<br /> © Canal Académie


Son épée lui a été remise par Jean-Louis Borloo le Ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, président du Comité d'honneur pour l'épée de Jacques Rougerie dont le président d'honneur est S.A.S. le Prince Albert de Monaco. Parmi les membres de ce comité, citons : Pierre Cardin, Laurent Petitgirard, Yves Coppens, le ministre Xavier Darcos et Roger Taillibert, membres de l'Institut, Claudie Haigneré, l'astronaute Jean-Loup Chrétien, l'amiral Jean-Luc Delaunay, les explorateurs Jean-Louis Etienne et Bertrand Picard, Pierre Bellon, Jean-Michel Cousteau, Bill Todd de la NASA, Jacques Ségala et plusieurs architectes de ses amis. Il a offert à ses amis une épinglette commémorative de la fameuse épée, tirée du même bloc de métal qui a servi à la fabriquer.

Avant cette cérémonie de remise de l'épée, au début de son discours d'installation sous la Coupole, l'architecte avait évoqué l'épée tout en symboles, s'interrogeant : «..Le rebelle a rendu les armes, mais il a gardé l'épée. Peut-être pour se défendre un jour d'en avoir accepté les honneurs ?»

Le Comité d’Honneur pour l’épée de Jacques Rougerie, 3 juin 2009
© Canal Académie
Dessin de l’épée de Jacques Rougerie

En savoir plus

Tricorne de l’habit vert d’académicien de Jacques Rougerie, 3 juin 2009, Institut de France
© Canal Académie

Seaorbiter, plateforme de recherche innovante dérivante, Jacques Rougerie architecte

Cela peut vous intéresser