Alain Israël, la biologie moléculaire et cellulaire

Membre de l’Académie des sciences
Alain ISRAËL
Avec Alain ISRAËL
Membre de l'Académie des sciences

Alain Israël évoque la découverte d’une maladie génétique, dont le diagnostic prénatal est désormais possible et aborde son sujet de thèse (1975) qui portait déjà sur la grippe aviaire et la transmission aux mammifères...

00:00 00:00

_

Alain Israël
Membre de l’Académie des sciences

Alain Israël travaille sur les réactions des cellules face aux signaux extérieurs, c'est-à-dire à comprendre comment une cellule répond aux signaux venus de l'extérieur et comment elle modifie en conséquence sa physiologie et son programme génétique. Une cellule peut se multiplier, mourir ou muter. Ses recherches s'appliquent, par exemple, au traitement des cellules anticancéreuses, ou comment leur "commander" de s'autodétruire. Il faudra encore de nombreuses années avant de pouvoir mettre ce type de traitement au point. Et comme la trithérapie pour le sida, il devra être accompagné d'autres traitements.

Il évoque la découverte d'une maladie génétique, dont le diagnostic prénatal est désormais possible.

Enfin, il aborde son sujet de thèse (1975) qui portait déjà sur la grippe aviaire et la transmission aux mammifères...

Professeur à l'Institut Pasteur, où il dirige depuis 1992 l'unité "Biologie moléculaire de l'expression génétique", Alain Israël a été élu à l'Académie des sciences le 30 novembre 2004 dans la section Biologie moléculaire et cellulaire, génomique.

En savoir plus sur :
- Alain Israël

Pour aller plus loin...
"Signalisation cellulaire : de la membrane plasmique au noyau, et retour"
Discours prononcé lors de la séance solennelle de réception des nouveaux membres le 14 juin 2005.

Cela peut vous intéresser