Naissance de la préhistoire méditerranéenne au XIXe siècle (2/4)

Avec José M. Lanzarote et José Farrujia de la Rosa, à l’Institut de Paléontologie humaine
Avec Julie DEVAUX
journaliste

Comment la préhistoire s’est-elle imposée dans les pays méditerranéens ? C’est l’un des thèmes qui a été présenté par José M. Lanzarote et José Farrujia de la Rosa lors du colloque international 1859, Archéologues et géologues dans l’épaisseur du temps organisé par le Muséum d’histoire naturelle le 25 et 26 juin 2009 à l’Institut de paléontologie humaine.

Émission proposée par : Julie DEVAUX
Référence : col564
Télécharger l’émission (30.17 Mo)
00:00 00:00

L'émergence de la préhistoire dans les pays méditerranéens fut extrêmement compliquée car les contextes historiques et les traditions idéologiques n'étaient pas toujours très favorables à son développement.

Et pourtant, la préhistoire s'est également imposée dans ces pays souvent par le double jeu de personnalités scientifiques nationales que des relations internationales, qui unissaient différents intellectuels européens de l'époque.

Casiano del Prado (1797-1866)

Ainsi, José M. Lanzarote, doctorant à l’Institut Universitaire Européen de Florence explique comment les années 1859-1898 ont constitué la période de la découverte et de la reconnaissance de la préhistoire en Espagne. Ce sont notamment l'ingénieur Casiano del Prado et le naturaliste Juan Vilanova, qui mèneront les premières recherches préhistoriques en Espagne. Mais ce n'est qu'à partir de 1868 que les idées évolutionnistes ont pu circuler librement en Espagne, peu après la révolution libérale qui a mis fin à la monarchie d'Isabelle II. La préhistoire espagnole va véritablement acquérir une notoriété internationale en 1880 avec la découverte de la Grotte d'Altamira.

De même, José Farrujia de la Rosa, Docteur à la Société Espagnole d’Histoire de l’Archéologie de Tenerife, montre que l'émergence de l'archéologie canarienne au cours du XIXe siècle a été mouvementée par l'impact du colonialisme sur son développement au lendemain de la conférence de Berlin en 1884. On a également assisté à une archéologie impérialiste sous l'infuence de grandes puissances telles que la France et l'Allemagne.

En savoir plus :

Si vous souhaitez recevoir les supports visuels des communications de José M. Lanzarote et José Farrujia de la Rosa, vous pouvez nous faire part de votre demande à redaction@canalacademie.com

Retrouvez les résumés de toutes les interventions du colloque 1859, Archéologues et géologues dans l’épaisseur du temps, ainsi que les partenaires de cet événement, sur le Blog créé à cette occasion.

Ecoutez également :
- Préhistoire et darwinisme : La complexité du courant évolutionniste (1/4)
- Les débuts de l’archéologie préhistorique : entre religion et exil (3/4)
- L’art dans la préhistoire (4/4)

Cela peut vous intéresser