Les couleurs dans les miniatures indiennes anciennes

Voir et concevoir la couleur en Asie
Avec Marianne Durand-Lacaze
journaliste

Pourquoi le rouge est-il la couleur la plus portée par les femmes en Inde aujourd’hui ? La réponse se trouve peut-être dans la symbolique des couleurs héritée des peintures indiennes des miniatures anciennes. Le rouge, le noir, le blanc, trois couleurs que l’on découvre associées à des qualités. Depuis le XVIIe siècle un arrière fond rouge entoure les personnages humains. Pourtant le rouge est aussi la couleur du sari des déesses. Découvrez grâce à la communication d’Édith Parlier-Renault comment le rouge correspond au fonds coloré de la vie, au feu, au vivant, à la chaleur ; le noir et le bleu-noir à la nourriture, à ce qui alourdit, à la peur et le blanc à l’eau, à ce qui désaltère, ce qui apaise.

Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : col748
Télécharger l’émission (25.89 Mo)
00:00 00:00

Dans le cadre du Colloque « Voir et concevoir la couleur en Asie », organisé par l’Académie des inscriptions et belles-lettres en partenariat avec la Société asiatique et l’Inalco, l’Institut nationale des langues et civilisations orientales le 11 et le 12 janvier 2013, Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de l’intervention d’Édith PARLIER-RENAULT de l'Université - Paris IV - Sorbonne et de l'Institut national d’Histoire de l’Art. Sa communication s’intitule : « La symbolique et la valeur émotive des couleurs dans les miniatures rajasthani et pahari ».

Aquarelle originale de Goethe, 1809, Musée Goethe de Frankfort



Pour en savoir plus

- Informations, programme, relatifs au colloque "Voir et concevoir la couleur en Asie" sur le site de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
- (en accès libre sur le site www.persee.fr)|http://www.aibl.fr/IMG/pdf/livret_couleur_refaibl.pdf>

Cela peut vous intéresser