Les atomes ultrafroids

par Claude Cohen-Tannoudji, prix Nobel de physique, membre de l’Académie des sciences
Claude COHEN-TANNOUDJI
Avec Claude COHEN-TANNOUDJI
Membre de l'Académie des sciences

Le Palais de la découverte organisait un cycle de conférences exceptionnelles en décembre 2008, avec plusieurs prix Nobel français. En partenariat avec Canal Académie, écoutez la retransmission de l’intervention de Claude Cohen-Tannoudji, sur les atomes ultrafroids. Claude Cohen-Tannoudji a reçu le prix Nobel de physique en 1997.

00:00 00:00

_

Claude Cohen-Tannoudji

Pendant longtemps, la lumière émise ou absorbée par les atomes a été considérée uniquement comme une source d’informations sur les atomes, permettant de comprendre leur structure et d’identifier leur présence dans divers types de milieux. La lumière est aussi un outil pour agir sur les atomes et pour manipuler leurs divers degrés de liberté.
L’utilisation des lois de conservation dans les interactions atome photon permet en effet de contrôler au moyen de faisceaux laser la polarisation, la vitesse et la position d'un atome neutre et de le refroidir à des températures très basses, de l'ordre du microKelvin, voire du nanoKelvin.

Au cours de cette conférence, quelques mécanismes physiques de refroidissement et de piégeage sont passés en revue de même que quelques applications possibles des atomes ultrafroids ainsi obtenus :
- horloges atomiques
- interférométrie atomique
- tests des théories fondamentales
- réalisation de nouveaux états de la matière comme les condensats de Bose Einstein et les gaz de Fermi dégénérés
- molécules ultrafroides

Claude Cohen-Tannoudji souligne également les liens de plus en plus étroits que l’étude des atomes ultrafroids permet d’établir entre la physique atomique et d’autres disciplines comme la physique statistique, la physique des solides, l’étude des transitions de phase, l’information quantique.

Claude Cohen-Tannoudji exerce au Laboratoire Kastler Brossel de l’Ecole Normale Supérieure et au Collège de France à Paris. Il travaille également à l'Institut Francilien de Recherche sur les Atomes Froids. Membre de l'Académie des sciences, il a été prix Nobel de physique en 1997.

En savoir plus :

Cela peut vous intéresser