Georges-Henri Soutou : La contestation du nucléaire, histoire d’une perte de confiance

Les Ambiguïtés de la science
Avec Marianne Durand-Lacaze
journaliste

Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de l’intervention de l’historien lors des "Entretiens" de l’Académie des sciences morales et politiques qui proposaient, le lundi 3 décembre 2012, de s’interroger sur "Les ambiguïtés de la science".

Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : col746
Télécharger l’émission (42.4 Mo)
00:00 00:00

« L'énergie nucléaire civile a tué depuis qu'elle existe infiniment moins de monde que les accidents dans les mines, ou mêmes que les accidents survenus aux ouvriers montant les éoliennes (37 morts en Europe sur une période de cinq ans, pour un pourcentage infime de l'électricité produite). Or pourtant elle suscite une crainte bien supérieure.
Il s'agit d'un considérable chantier. On ne présentera ici que des pistes de réflexion, une problématique. En particulier il apparaît nettement que la contestation du nucléaire civile résulte de différents facteurs, que l'on s'efforcera d'identifier sans prétendre les hiérarchiser.
»

Georges-Henri Soutou, Canal Académie
© Marianne Durand-Lacaze\/ Canal Académie

Cela peut vous intéresser