Dufy en Méditerranée  : une exposition du musée de Sète 2010

Avec Maïthé Vallès-Bled, directrice du musée et commissaire de l’exposition
Avec Marianne Durand-Lacaze
journaliste

Maïthé Vallès-Bled, directrice du Musée Paul Valéry présente la très belle exposition dont elle est le commissaire : Dufy en Méditerranée, à Sète, du 19 juin au 31 octobre 2010, au musée Paul Valéry récemment rénové, situé sur les hauteurs du Mont Saint-clair, juste au dessus-du cimetière marin et à quelques pas de la maison de l’artiste Pierre Soulages.

Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : carr717
Télécharger l’émission (30.36 Mo)
00:00 00:00
Maïthé Vallès-Bled, directrice du Musée Paul Valéry et commissaire de l’exposition "Dufy en Méditerranée"
© Canal Académie

Ouverte au public jusqu'au 31 octobre 2010, l'exposition présente 58 œuvres en provenance du monde entier, de musées, comme de collections privées. Jointe par téléphone, Maïthé Vallès-Bled développe dans cet entretien, les caractéristiques de la peinture de Raoul Dufy, son attachement à la Méditerranée, pour un peintre qui venait du Havre. Elle commente pour Canal Académie, quelques une des œuvres phares de l'exposition. Les toiles et les aquarelles présentées témoignent de l'originalité de la démarche de l'artiste qui aimait la musique, les écrivains et la mer. Sur les traces d'un Dufy en recherche constante de la lumière-couleur entre imaginaire et réel, laissez-vous emporter par sa poésie marine qui irradie la totalité de son œuvre.

Comment situer la Méditerranée de Dufy de Nice à Perpignan en passant par l'Italie, l'Espagne, l'Algérie et le Maroc ?

Parmi les œuvres commentées :
- Les Barques aux Martigues, 1907-1908, collection particulière
- La Jetée-promenade à Nice, 1926, huile sur toile, 38 X 46 cm, Musée d'Art Moderne de la ville de Paris
- L'Amphitrite dans le Port de Marseille, 1925-1930, aquarelle sur papier, 67 X 50 cm, collection particulière, France
- Port aux voiliers, Hommage à Claude Lorrain, C.1935, huile sur toile, 89 X 113 cm
- L'Arlequin à Venise, aquarelle et gouache sur papier, 43'5 X 35'5 cm, collection particulière Europe
- Le Cargo noir, baigneuses et tentes de plage, 1948, Musée national d'Art moderne, Centre Pompidou, Paris

Raoul Dufy, "L’Amphitrite dans le Port de Marseille", 1925-1930, aquarelle sur papier, 67 X 50 cm, collection particulière, France
© Canal Académie

Né au Havre en 1877, Raoul Dufy a peint, les plages de Normandie et des vues de Montmartre avant de découvrir le midi, pour la première fois en 1903. Un premier séjour déterminant. A Martigues, en effet, il découvre la lumière du sud de la France, chère aux peintres.

Ainsi, naît une histoire d’amour avec les paysages méditerranéens, qui durera toute sa vie.

La Méditerranée devient pour lui, une source constante d’expérimentations à la recherche de ce qu’il appellera « la lumière-couleur ». En 1905, il s’engage dans les voies de l’avant-garde, libère la couleur. Au fur et à mesure, il suit la voie d’un langage pictural propre, qu’il affinera surtout à partir de 1919. Dès 1923 de nombreux collectionneurs belges s’intéressent à son travail.

Artiste-décorateur, selon ses propres mots, « Décoration et peinture se désaltèrent à la même source », grand producteur d’œuvres, les dessins, les toiles, les aquarelles, les gouaches, les gravures ou les encres de Dufy, quand il ne combine pas les techniques, portent un regard sur un monde en joie, sur des paysages, des intérieurs de théâtre ou d’opéra, où musiciens, orchestres, arlequins ou Vénus se côtoient au fil des ans.

Raoul Dufy, "Port aux voiliers, Hommage à Claude Lorrain, C.1935", huile sur toile, 89 X 113 cm
© Canal Académie


L’art de Dufy est fluide et d’une virtuosité certaine qui lui permet de se confronter aux maîtres du passé comme Botticelli, Tintoret ou Titien. En 1937, il peint La Fée Electricité pour la fameuse exposition internationale des arts et techniques de la même année, exposée récemment par ailleurs en 2010 au musée d’art moderne de Chaillot, à Paris, une œuvre monumentale composée de 250 panneaux de 2 mètres de haut, sur 1 de large.

Cette même année 1937, il commence à ressentir les premiers symptômes de la polyarthrite.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il séjourne chez son ami l’écrivain Roland Dorgelès. Il refuse l’invitation qui lui est faite de participer avec d’autres artistes français à un voyage en Allemagne en 1943 et séjourne de plus en plus régulièrement près de Perpignan.

Il représente la France en 1952, à la XXVI e Biennale de Venise et meurt l’année suivante à Forcalquier. Il est enterré à Nice.

Vue du Cimetière Marin de Sète
© Canal Académie


En savoir plus

- Exposition Dufy en méditerranée du 19 juin au 31 octobre 2010

- Musée Paul Valéry de Sète :
148, Rue François Desnoyer 34200 Sète
horaires : du 1er avril au 30 septembre de 9h30 à 19h
du 1er octobre au 31 mars de 10h à 18h

tél : 04.99.04.76.16
Fax : 01 57 67 04 02

- Catalogue de l'exposition, Maïthé Vallès-Bled Dufy en méditerranée , Musée Paul Valéry, Editions Au fil du temps, juin 2010

Cela peut vous intéresser