Trop de pétrole ! Energie fossile et réchauffement climatique

Diminuer les émissions de gaz carbonique : le point de vue d’Henri Prévot
Avec Hélène Renard
journaliste

L’ouvrage d’Henri Prévot Trop de pétrole ! Energie fossile et réchauffement climatique a reçu le Prix Zerilli Marimo 2007 décerné par l’Académie des sciences morales et politiques. Avec une volonté de mettre un peu d’ordre dans la confusion des propos et opinions relatifs aux discours sur l’énergie, Henri Prévot préfère se situer à contre-courant qu’entériner des contre-vérités !

Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : pag365
Télécharger l’émission (23.08 Mo)
00:00 00:00

Dans cette émission, nous parcourons un ouvrage consacré à l’énergie, l’énergie fossile, les énergies de remplacement, la réduction de la consommation d’énergie, les conséquences climatologiques de cette consommation, bref, un ouvrage consacré à des sujets délicats, urgents, controversés.

Le livre d'Henri Prévot intitulé Trop de pétrole ! énergie fossile et réchauffement climatique, paru aux éditions du Seuil, a été distingué par le prix Zérilli Marimo, décerné par l’Académie des sciences morales et politiques en 2007, un prix annuel destiné à récompenser une œuvre mettant en valeur le rôle de l’économie libérale dans le progrès des sociétés et l’avenir de l’homme.

L'auteur présente ici quelques unes de ses idées fortes : ses réponses sont originales et souvent à contre courant de ce que l’on entend dire généralement.

Henri Prévot auteur de Trop de pétrole !

Henri Prévot est ingénieur des mines et a participé à plusieurs groupes de travail et de réflexion relatifs à l’énergie. Il a également publié deux ouvrages sur l’économie, un L'économie de la forêt, l’autre intitulé La France, économie, sécurité.
Dans ce livre ci, il fait preuve d'une ferme volonté de distinguer entre les belles idées et la réalité parce qu'il juge qu’il règne une grande confusion dans les propos et les opinions tenus sur l'énergie et qu'il estime nécessaire de rectifier quelques discours qui pour être beaux n’en sont pas moins faux. En un mot, il préfère le contre-courant aux contre-vérités.

Par exemple le discours sur l’énergie fossile.
- on entend dire : l’énergie fossile, le pétrole-gaz-charbon, sera bientôt épuisée. Ce n’est pas son avis : « Tout le monde nous dit qu’il faut se préparer à l’épuisement des ressources en énergie fossile, en commençant par le pétrole. Disons-le tout net : c’est une erreur ».
Donc, ce qui est grave c’est plutôt que la surabondance de cette énergie, sa facilité d’accès, de traitement, ne donne pas la volonté de se priver de ce produit dangereux pour le réchauffement climatique.

Il y a trop de pétrole : « L’humanité dispose de ressources fossiles deux fois trop abondantes ». Il ne faut pas le consommer. Il faut le laisser là où il est, sous terre. Et chercher d’autres ressources énergétiques.

Car le vrai risque ce n’est pas de manquer de pétrole, c’est que le consommer génère un réchauffement climatique catastrophique.

Dans son chapitre II, il affirme que la France peut diminuer de beaucoup (diviser par deux ou par trois) ses émissions de gaz carbonique. Et surtout, Henri Prévot donne des chiffres. Il attache une grande importance à ce que les solutions diverses proposées pour remplacer l'énergie fossile soient chiffrées : à quel coût ?

Tout le monde semble d’accord pour réduire les émissions de gaz carbonique et lutter contre l’effet de serre. Mais peu de gens s’interrogent sur le coût de cette lutte.

Autre question importante qu'il développe : La France peut agir seule, sans attendre une coordination mondiale. Elle y gagnera son autonomie énergétique et c'est fondamental.

Sur le nucléaire, Henri Prévot surprend encore : il analyse les arguments contre et les arguments pour. Il dit que l'on a raison d’avoir peur mais que cela ne doit empêcher une production sécurisée. Le nucléaire est un risque. Le réchauffement est une certitude.
Et que la France peut construire des centrales nucléaires dans les meilleurs conditions de sécurité.

En savoir plus :

Henri Prévot a créé un site Internet qui propose des solutions d'actions pour diviser par trois nos émissions de gaz carbonique

Cela peut vous intéresser