"Sein", roman de François-Bernard Michel

Un roman sur le corps et l’esprit, par l’académicien des beaux-arts
Avec Priscille Lafitte
journaliste

François-Bernard Michel signe ici son second roman, Sein, dans lequel il est question de la relation au corps. De la femme à sa sexualité, d’un médecin à son patient, d’un amoureux à son amoureuse. Une plaidoirie pour une vision non-platonicienne du rapport entre corps et esprit.
dimanche 8 juillet 2007 - réf. PAG309

Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : pag309
Télécharger l’émission (26.76 Mo)
00:00 00:00

_

Pour résumer ce roman en quelques phrases, sans tout révéler… Le narrateur, qui, au premier chapitre, est un tout jeune garçon durant la Seconde Guerre Mondiale, est ébloui par la vision d’un sein qui par la suite l’obsède. Et devenu étudiant en médecine, le mystère du sein féminin, merveille de la création, ferme ou malade, se rappelle à lui sans cesse. Des seins tour à tour lumineux et vénérés, cancéreux et opérés, vivants ou morts, surprenants ou vulgaires… et qui, curieusement, font lien entre les générations.

Dans ce second roman de François-Bernard Michel, il est surtout question du rapport au corps : rapport des femmes « tondues » après la Seconde Guerre avec leurs corps méprisés par la foule, rapport d’un patient à sa maladie, rapport du médecin au malade…

Une question à laquelle François-Bernard Michel, membre de l'Académie des beaux-arts et de l'Académie nationale de médecine, médecin-chef au Centre hospitalier de Montpellier, spécialiste des maladies respiratoires et professeur à la faculté de médecine, aime à travailler. Et en tant que poète écrivain, et grand amateur d'art (il préside le comité régional de la culture de la région Languedoc-Roussillon), il manie la plume avec douceur et la trame avec brio.
Croisant la verve de Valery Larbaud et la pensée de Paul Valéry, François-Bernard Michel raconte qu'il a voulu rendre par d'autres mots, dans ce roman, ce qu'il tente aussi de dire dans ses essais : au long de sa pratique médicale, il a vu très peu de corps. Il a vu des individualités. Des corps, oui, mais au sens de Barthes, des "corps historiques".

Pour en savoir plus...
- sur François-Bernard Michel
- Sein, de François-Bernard Michel. Edition du Rocher. 2006.
Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon.fr en cliquant sur le lien suivant :

Cela peut vous intéresser