Qui m’aime me suive !

Les allusions historiques avec Jean-Claude Bologne
Avec Hélène Renard
journaliste

L’historien Jean-Claude Bologne a recueilli les allusions historiques couramment utilisées dans le langage quotidien. Son ouvrage, présenté comme un dictionnaire commenté, s’avère tout à la fois fort plaisant et très documenté.

Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : pag363
Télécharger l’émission (26.37 Mo)
00:00 00:00

Au fil des siècles, il est des mots célèbres, des paroles historiques, dont l’écho résonne encore aujourd’hui. Qui n’a jamais utilisé une expression comme après nous le déluge ou ce fut une séance-marathon ? Qui n’a lu dans la presse ou entendu dans les commentaires des expressions comme le Français moyen, la politique de la main tendue, un tel a été limogé ou encore quand le bâtiment va, tout va ?

La langue française s’enrichit donc d’expressions faisant référence à des événements historiques mais souvent, la plupart d’entre nous en méconnaissent la source, ignorant l’origine de telles expressions.

C’est tout le mérite de l’historien Jean-Claude Bologne, d’avoir rédigé l’histoire de ces allusions historiques et d’en avoir dressé une liste dans un dictionnaire commenté qui est à la fois, instructif et fort plaisant à lire ! Dans cette émission, il commence par définir ce qu'il convient d'entendre par "allusion historique" et sa différence avec le mot célèbre ou la citation historique.
Puis il expose ses critères de sélection : il a écarté certaines allusions, notamment bibliques, scientifiques, mythologiques, parce qu'elles font l'objet de plusieurs de ses autres dictionnaires.

Chacun des articles est structuré selon un schéma relativement identique :
- allusion dans sa forme courante (beaucoup de références trouvées dans les journaux) ; exemples d’utilisation dans la langue actuelle
- références, date à laquelle s’est produit l’événement
- les sources, première apparition écrite, documents
- les variantes et les expressions associées
- une courte bibliographie

Si certaines allusions apparaissent évidentes parce qu’elles font référence directement à un événement : le soleil d’Austerlitz, chanter comme Néron pendant que Rome brûle, l’épée de Damoclès, trancher le nœud gordien, travailler pour le roi de Prusse, ; si d'autres réveillent nos souvenirs d'écolier : « tout est perdu, madame, fors l’honneur », « honni soit qui mal y pense », « Du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent »…, il en reste tout de même de bien mystérieuses ! Et, pour notre grand plaisir, Jean-Claude Bologne en commente quelques unes : briller par son absence, faire le mariol, restaurer une bicoque, qui m’aime me suive (qui donne le titre de ce livre), du bois dont on fait les flûtes, Jarnicoton (un juron !), faire la queue, aller au diable Vauvert ;

Plusieurs de ces allusions sont attachées au personnage de Richelieu, dont on aime parler ici puisqu’il fut le fondateur de l’Académie française :
la journée des dupes ; un état dans l’Etat ; l’éminence grise.

L'ouvrage Qui m'aime me suive! ainsi que les autres dictionnaires d'allusions rédigés par Jean-Claude Bologne sont publiés aux éditions Larousse dans la collection Le Souffle des Mots.

Retrouvez Jean-Claude Bologne dans une autre émission sur Canal Académie, relative à son ouvrage Histoire de la conquête amoureuse :
La conquête amoureuse a une histoire !

Cette émission fait l’objet d’une destinée à ceux et celles qui veulent améliorer leur approche de la langue française dans notre Espace Apprendre.

Cela peut vous intéresser