Le prix de la biographie 2005 de l’Académie française

Décerné à Maurice Lever pour « Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais »
Avec Elizabeth Antébi
journaliste

Maurice Lever, biographe magistral de Sade, amoureux des « théâtreuses », du rugby et de d’Artagnan, s’est éteint récemment, en janvier 2005. L’Académie française lui a décerné son Prix de biographie. Directeur de recherches au CNRS, il a publié en 1999 sa biographie de Beaumarchais pour le 200e anniversaire de l’écrivain.

Émission proposée par : Elizabeth Antébi
Référence : pag108
Télécharger l’émission (14.17 Mo)
00:00 00:00

_

Maurice Lever
© John Foley

Où l'on découvre un Beaumarchais ambitieux, voire arriviste, diplomate, espion autant qu'auteur dramatique, avec ses défauts - montages et manipulations, dédain de Mozart, inconséquence avec les dames - mais aussi ses qualités de coeur et de courage -aide aux mères nécessiteuses, protection du droit d'auteur, son héroïsme lorsqu'il s'oppose à la Terreur, dénonce "les brigands qui brûlent les châteaux" et "la canaille plumitive" ou "l'anesthésie de conscience". Phrase ô combien moderne : « Une nation n'est vraiment libre que lorsqu'on n'obéit qu'aux lois ! »

Maurice Lever a l'art de nous « infuser » la vie à travers un destin.

Les trois tomes de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais sont parus aux éditions Fayard en 2003.

Cela peut vous intéresser