Une jeunesse perdue : un hymne à la passion

Entretien avec Jean-Marie Rouart de l’Académie française
Jean-Marie ROUART
Avec Jean-Marie ROUART de l’Académie française,

« C’est l’histoire d’un homme vieillissant, qui croit que sa vie s’arrête : il a le sentiment de ne plus être un objet de désir. Et puis…il va rencontrer une jeune femme russe, incroyablement belle, fantasque et séduisante », explique Jean-Marie Rouart à propos de son dernier roman : Une jeunesse perdue. (Editions Gallimard) On pourrait y voir le récit d’une déchéance. Mais c’est aussi celui d’une renaissance car, comme l’affirme encore l’auteur, « les femmes dites fatales permettent souvent aux hommes de se révéler à eux-mêmes ». S’agit-il d’une passion destructrice ou rédemptrice ? Probablement les deux !

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser