Un coquillage au creux de l’oreille

Conversation vagabonde avec Yves Quéré au sujet de la science, de l’éducation et de bien d’autres rivages

« Elles sont profuses nos vies. » C’est par ces mots qu’Yves Quéré commence son autobiographie : Un coquillage au creux de l’oreille (Éditions Odile Jacob, 2018). Pour raconter la sienne, le physi-cien, membre de l’Académie des sciences, a toutefois délaissé les événements et anecdotes qui tissent le fil de nos existences pour présenter, à la manière d’une symphonie, des ressentis et des réflexions glanés au fil d’une riche existence de chercheur. Dans cette conversation vagabonde, il est question de science bien sûr, mais aussi d’art, de littérature, de philosophie, de métaphysique et de morale, toutes disciplines qui contribuent également à la quête de savoir qui fait la singularité des êtres humains. Au creux de notre oreille, c’est une mélodie humaniste que nous donne à entendre Yves Quéré.

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser