Savant cherche refuge : des physiciens dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale

Entretien avec Sébastien Balibar, membre de l’Académie des sciences

Paris, 1937. Laszlo Tisza, jeune savant hongrois, se réfugie à Paris et y rencontre un autre réfugié, Fritz London qui, lui, fuyait l’Allemagne. Ensemble, ils découvrent que la toute nouvelle physique quantique explique l’étrange comportement d’un liquide très froid, l’hélium « superfluide ». À travers leur destin et celui de ceux qui les ont secourus, en France puis aux États-Unis, Sébastien Balibar relate, dans son dernier livre (Savant cherche refuge, Éditions Odile Jacob) un épisode méconnu de l’histoire de la physique. Il rappelle surtout combien le véritable esprit scientifique a partie liée avec l’humanisme.

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser