Le Bon Larron « du gibet à l’autel »

Entretien avec l’historienne Christiane Klapisch-Zuber, lauréate 2016 du Prix d’histoire des religions de la fondation « Les amis de Pierre-Antoine Bernheim »
00:00 00:00

« Aujourd'hui même, tu seras avec moi au Paradis », dit le Christ à l'un des deux malfaiteurs crucifiés en même temps que lui. L'autre brigand l’injuriait et le couvrait de sarcasmes. Celui-ci, au contraire - le Bon Larron - avait pris Jésus en pitié et reconnaissait ses fautes. Ce court épisode de la Passion, conté par saint Luc et d’autres récits apocryphes, est devenu, à la fin du Moyen Âge, une référence fondatrice de la sensibilité occidentale, comme le démontre Christiane Klapisch-Zuber dans son ouvrage Le voleur de Paradis. Le Bon Larron dans l’art et la société (XIVe-XVIe s.). Si bien qu’à travers l’histoire du Bon Larron, elle nous invite à redécouvrir tout un pan de l’histoire religieuse mais aussi sociale et artistique de l’Europe.

Cela peut vous intéresser