Jules Ferry, ou la tradition républicaine

Entretien avec Mona Ozouf, historienne, lauréate 2013 du Prix de la Fondation Édouard Bonnefous.

Avant d’être un incontournable symbole de la République, fondateur de l’école "gratuite, laïque et obligatoire", Jules Ferry fut l’un des hommes les plus détestés de son temps. Ses adversaires condamnent son entreprise coloniale qui détournerait la France de la reconquête de l’Alsace-Lorraine. Ses lois scolaires sont accusées de diviser les Français et de substituer une religion "républicaine" au catholicisme. Dans Jules Ferry. La liberté et la tradition, Mona Ozouf, lauréate 2013 du Prix de la Fondation Édouard Bonnefous pour l’ensemble de son œuvre, démontre que Jules Ferry s’efforça pourtant d’unifier les Français par-delà leurs clivages : "Son œuvre, dit-elle, comme législateur et comme penseur de la République, continue à tisser nos vies".

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser