Éoliennes ? À développer avec modération

Trois académies unissent leurs voix dans un avis commun
Yvon LE MAHO
Avec Yvon LE MAHO
Membre de l'Académie des sciences
Jean ANGUERA
Avec Jean ANGUERA
Membre de l'Académie des beaux-arts
Michel PÉBEREAU
Avec Michel PÉBEREAU
Membre de l'Académie des sciences morales et politiques

En France, les éoliennes assurent 6 % de la production électrique. Cette part ne cesse d’augmenter pour étendre l’emprise des parcs aux grandes hélices sur terre mais aussi bientôt en mer. Ce développement devrait accorder beaucoup plus d’importance aux études d’impact sur la biodiversité et à la préservation des paysages pour le bien-être des populations humaines. Il ne pourra pas non plus se passer d’un compagnonnage avec les centrales nucléaires qui doivent continuer d’assurer une part importante de notre mix énergétique. 

Voici les conclusions d’un travail mené en commun par l’Académie des sciences, l’Académie des beaux-arts et l’Académie des sciences morales et politiques. Nous allons en parler avec leurs trois délégués : l’écologue Yvon Le Maho, directeur de recherche émérite au CNRS, le sculpteur Jean Anguera et Michel Pébereau, inspecteur général honoraire des finances et président d’honneur de BNP Paribas. C’est cette approche plurielle qui fait la force et l’originalité de cet avis, assorti de recommandations.

Émission proposée par : Priscille de Lassus
Référence : afel700
Télécharger l’émission (88.35 Mo)
00:00 00:00

Télécharger l'avis commun : quelle place pour les éoliennes dans le mix énergétique français ?

Ce document a été publié le 24 février 2022 par l'Académie des sciences, l'Académie des beaux-arts, et l'Académie des sciences morales et politiques

Cela peut vous intéresser