Comment s’est construit notre rapport aux ruines ?

Des origines aux Lumières, une histoire universelle

Des palais assyriens aux pyramides d’Égypte, des inscriptions chinoises aux poèmes arabes, de la destruction de Jérusalem aux temples du forum romain, des Pères de l’Église aux penseurs des Lumières… Chaque civilisation entretient un rapport singulier aux ruines. Elles peuvent effrayer, fasciner ou susciter l’indifférence. L’archéologue Alain Schnapp raconte cette histoire universelle dans un livre aussi magistral que passionnant. Il ne s’agit pas d’un guide des vestiges du monde entier, même si de nombreux sites sont évoqués, mais plutôt d’une histoire du regard. Notre parcours commence dans l’Orient ancien pour parvenir à la conscience universelle des ruines qui s’impose dans l’Europe du XVIIIe siècle comme une catégorie commune. Professeur émérite des universités, Alain Schnapp est l’ancien directeur de l’Institut national d’histoire de l’art. Son Histoire universelle des ruines a reçu le Prix Jacques de Foucher 2021 de l’Académie française. 

Émission proposée par : Priscille de Lassus
Référence : afel684
Télécharger l’émission (65.74 Mo)
00:00 00:00
© Wikicommons

Ouvrages associés

Une histoire universelle des ruines, des origines aux Lumières, Alain Schnapp

Cela peut vous intéresser