Ambivalence des rapports entre science, politique et société : l’exemple de la Belgique

Entretien avec Robert Halleux, historien des sciences, membre associé étranger de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
00:00 00:00

« Les enjeux de la recherche et de la science engagent l’avenir des sociétés et devraient intéresser tous les citoyens ». C’est la conviction affirmée par Robert Halleux, président du Centre d’histoire des sciences de l’université de Liège et membre associé étranger de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, dans un récent ouvrage consacré aux inflexions de la politique scientifique belge de 1772 à nos jours (Tant qu’il y aura des chercheurs, Editions Luc Pire, mai 2015). A la lumière de l’histoire de son pays, « véritable laboratoire des différentes politiques scientifiques mondiales », l’auteur aborde la question universelle et toujours d’actualité des rapports ambivalents entre le monde de la science et les sphères politiques et économiques.

Cela peut vous intéresser