Se sauver du salut. Pour une sotériologie philosophique

Par Paul Colrat, professeur agrégé de philosophie

Il s’agira de défendre l’idée que l’on peut construire une sotériologie philosophique, c’est-à-dire une discipline rationnelle dont la tâche serait d’élucider ce que signifie « se sauver ». Le thème du salut traverse l’histoire de la philosophie et de la philosophie politique : aujourd’hui, les discours sont obnubilés par la manière de sauver, que ce soit dans le discours sécuritaire, l’écologie, la santé publique ou le discours militaire. Il sera ici davantage question de salvation, c’est-à-dire le fait de ne pas être détruit par un mal ; plus que de salut, défini comme l’état stable que l’âme individuelle atteint post-mortem. Dès lors, comment peut-on faire de la salvation un champ de recherche philosophique. Autrement dit, quelles lignes de forces peut-on tracer pour analyser la manière dont on n’est pas détruit ?

 

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser