Sauver l’héritage chrétien du Moyen-Orient : une odyssée de l’appartenance

Par Amal Marogy, chercheur associé en Études sur le Moyen-Orient, Université de Cambridge

Aradin Charitable Trust est une organisation caritative, fondée à Cambridge en 2012, qui a cessé ses activités en 2020. Son but était d’aider les communautés minoritaires historiques du Moyen-Orient à préserver leurs langues et leur patrimoine culturel. Aradin a été confrontée à deux difficultés majeures : la corruption et « l’impérialisme caritatif ». Qu’est-ce-que « l’impérialisme caritatif » ? Il présente deux caractéristiques : il donne la priorité au fait d’aider plutôt qu’à l’aide elle-même. Les victimes se retrouvent à la périphérie, jamais au cœur des initiatives. C’est pourquoi les organisations d’aide sont de moins en moins perçues comme des organisations bienfaisantes mais plutôt comme des agents étrangers, coloniaux ou politiques ayant des intérêts particuliers. D’autre part, « l’impérialisme caritatif » a adopté l’urgence permanente comme stratégie, aboutissant à la recherche continue de groupes ou de communautés victimes, réelles ou présumées, qui sont en réalité infantilisées et maintenues dans leur statut de victimes. Un changement de paradigme est nécessaire : nous devons développer un état d’esprit non utilitariste au service du bien commun, perçu comme un impératif moral de solidarité.

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser