Qu’est-ce qu’une religion de salut ?

Par Guy Stroumsa, professeur émérite de religion comparée

La tradition herméneutique moderne oppose le salut collectif, celui du peuple, au salut personnel, en particulier celui que proclame le christianisme. Alors que pour le judaïsme, le salut exige une dimension publique, dans le christianisme, il est décerné à l’individu par le mystère de la grâce divine. Le terme de « religion de salut » apparaît vers la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Pour les savants allemands, héritiers de Luther, l’idée de salut est l’essence même du christianisme : tout tient à la rédemption par la personne de Jésus Christ. Une telle centralité de la rédemption ne se retrouve dans aucune autre religion.

 

00:00 00:00

Cela peut vous intéresser