Les princes ne méritent pas… Quelques vers de Jean de Meung

Lecture par Robert Werner
Robert WERNER
Avec Robert WERNER
Correspondant
00:00 00:00

Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine quelques vers issus de la suite que le poète Jean de Meung (v. 1240 - v.1305) a donné au Roman de la Rose. Traduit par Paul Eluard, cet extrait démontre combien ce poète prolifique et lucide peut être considéré comme un précurseur de l’humanisme.

Cela peut vous intéresser