Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie, un poème de Louise Labé

Lecture par Robert Werner
Robert WERNER
Avec Robert WERNER
Correspondant
00:00 00:00

Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit, cette semaine, “Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie”, sonnet dans lequel la poétesse de la Renaissance Louise Labé évoque toute la palette des émotions que suscite l’amour, dans un tourbillon de joies et de tourments.

Cela peut vous intéresser