Rome, le latin, la vérité. Lumière sur les textes des historiens antiques

Par Pauline Duchêne, lauréate du prix Georges Perrot 2021 de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
00:00 00:00

Néron a-t-il vraiment ordonné de mettre le feu à Rome en 64 ? Claude fut-il réellement empoisonné par son épouse Agrippine ? Ces récits relatifs aux premiers empereurs, dont notre imaginaire sur Rome est nourri, ont eux-mêmes une histoire. Pauline Duchêne a étudié leur élaboration au IIe siècle de notre ère dans son ouvrage Comment écrire sur les empereurs ? Les procédés historiographiques de Tacite et Suétone (Ausonius, 2020). Ces historiens antiques, s’ils étaient guidés par le souci de la vraisemblance historique, aspiraient également à exercer leur talent rhétorique et littéraire, à fournir au lecteur des exemples moraux et à servir certains buts politiques. Dévoilant les multiples dimensions de ces œuvres, Pauline Duchêne en lit des extraits et donne à entendre la beauté de la langue latine.

Pour aller plus loin
 

L'incendie de Rome par Hubert Robert © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Pauline Duchêne, lauréate du prix Georges Perrot 2021 de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Cela peut vous intéresser