Martin Nogueira Ramos : histoire des chrétiens cachés du Japon

Au XIXᵉ siècle, des missionnaires chrétiens débarquent sur les côtes méridionales du Japon et découvrent avec surprise des communautés fidèles à certains rites catholiques. Une première vague d’évangélisation avait bien été menée par les jésuites au XVIᵉ siècle, mais les autorités politiques avaient fini par percevoir cette religion étrangère comme une menace. Elle fut interdite et réprimée. Une partie de la communauté chrétienne autochtone choisit de vivre en clandestinité pendant des siècles. Comment a-t-elle réussi à s’organiser et à se maintenir sur la longue durée ? Martin Nogueira Ramos a étudié des centaines d’archives, pour comprendre les particularités de ce christianisme métissé, qui est parvenu à s’acclimater aux modes d’organisation sociale de l'archipel japonais.

00:00 00:00

Martin Nogueira Ramos est maître de conférences de l’EFEO et responsable du Centre de Kyôto. Il est le lauréat 2020 de la fondation « Les amis de Pierre-Antoine Bernheim » de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, qui lui a décerné le Prix d’Histoire des religions pour son ouvrage La foi des ancêtres : Chrétiens cachés et catholiques dans la société villageoise japonaise XVIIe-XIXe siècles (Paris, CNRS Éditions, 2019).

Takaki Sen.emon Dominique, figure de la communauté catholique d'Urakami (vers 1880). ©Institut de recherche France-Asie
Les missionnaires français de Nagasaki (fin du XIXe siècle). ©Institut de recherche France-Asie
Catholiques assis devant une église de Goto (vers 1900). ©Institut de recherche France-Asie
Eglise de Tainoura à Goto (vers 1900) ©Institut de recherche France-Asie

Cela peut vous intéresser