Le petit monde d’Aixônè : un dème antique à la loupe

Par Delphine Ackermann, lauréate du prix Raymond Lantier décerné par l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Les citoyens athéniens étaient très attachés à leur dème, circonscription administrative de la cité et élément fondamental de leur identité. Comment la vie quotidienne s’y déroulait-elle ? Delphine Ackermann a mené à bien une démarche de microhistoire pour saisir toutes les facettes de l’existence ordinaire des habitants d’Aixônè, situé à quinze kilomètres de la ville d’Athènes. Exposant sa méthode et ses sources, elle évoque la description des lieux par certains voyageurs des XVIIe et XVIIIe siècles, les résultats des fouilles archéologiques et l’intérêt considérable des inscriptions épigraphiques, qui renseignent l’historien dans une grande variété de domaines. Vie politique, fonctionnement institutionnel, activités productives, célébrations religieuses, relations avec le reste du monde grec : c’est tout un pan de l’histoire antique qui se dévoile.

00:00 00:00

Pour aller plus loin

- Présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur : Delphine Ackermann, Une microhistoire d'Athènes. Le dème d’Aixônè dans l’Antiquité, publications de l’École française d’Athènes, 2018.
 

Cela peut vous intéresser