Santé et développement en Afrique

par Jean-Claude Berthélemy

Partant du rapport entre les progrès de la santé et le développement économique, Jean-Claude Berthélemy explique, "le retard" de l’Afrique, selon ses propos, par l’aggravation des conditions de santé en Afrique, suite à l’épidémie du VIH/SIDA dans les années 1980. Devant l’Académie des sciences morales et politiques, il compare le cas de l’Afrique à celui des pays émergents asiatiques.

Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : es308
Télécharger l’émission (23.91 Mo)
00:00 00:00
Jean-Claude Berthélemy, économiste et universitaire, le 26 novembre 2007, à l’Académie des sciences morales et politiques
© Canal Académie

Pour Jean-Claude Berthélemy, économiste, «les progrès de la santé sont à même d'influencer qualitativement la trajectoire de croissance des pays en développement». Il parle de «la spirale vertueuse entre santé et développement économique qui a pu être observée en Asie de l'Est, au cours des dernières décennies». «À l'inverse les pays africains sont en grande majorité enfermés dans un piège de sous-développement.» Il en cherche les facteurs d'explication et précise que tous, ne relèvent pas de la problématique santé et développement. Le financement public des politiques de santé en Afrique s'est considérablement accru entre 2001 et 2005, passant de 4 à 13 milliards de dollars. Comment rendre cette aide plus efficace et favoriser l'organisation des systèmes de santé, dans un contexte social et territorial de fortes inégalités?

Pour en savoir plus

- Texte de la communication de Jean-Claude Berthélemy sur le site Internet de l'académie des sciences morales et politiques le 26 novembre 2007.
- Jean-Claude Berthélemy est correspondant de l'Académie des sciences morales et politiques et Professeur à l'Université de Paris I Panthéon Sorbonne. Il est économiste.

Cela peut vous intéresser