L’allongement de l’espérance de vie et ses conséquences multiples

Par Jacques Dupâquier, membre de l’Institut
Avec Marianne Durand-Lacaze
journaliste

Communication de Jacques Dupâquier, académicien, spécialiste de démographie historique, prononcée en séance, devant l’Académie des sciences morales et politiques, le lundi 8 janvier 2007.

Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : es215
Télécharger l’émission (30.62 Mo)
00:00 00:00

_

Jacques Dupâquier, membre de l’Académie des sciences morales et politiques

L'espérance de vie a augmenté pour l'ensemble des hommes à l'échelle mondiale. Cette évolution depuis 1950 est sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Le phénomène est général mais différencié selon le niveau de développement des Etats. Dans les pays industrialisés et développés, l'espérance de vie augmente de 2 à 3 mois chaque année.

Jacques Dupâquier analyse le phénomène du viellissement de la population et se livre à quelques projections démographiques sur l'ensemble du XXI ème siècle.

Il en étudie les conséquences sur la population active, sur l'évolution des familles, des ménages et sur le corps électoral. Le viellissement de la population entraîne une augmentation des dépenses de santé et laisse supposer une remise en cause du système de répartition actuel des retraites, en France.

Pour en savoir plus

- Texte de la communication de Jacques Dupâquier;
- Biographie de l'académicien Jacques Dupâquier.

Cela peut vous intéresser