Europe : la question turque

par Thierry de Montbrial
Thierry de MONTBRIAL
Avec Thierry de MONTBRIAL
Membre de l'Académie des sciences morales et politiques

L’académicien, et directeur général de l’Institut français des relations internationales (IFRI) revient sur les causes historiques des réticences européennes face à l’adhésion de la Turquie.

00:00 00:00

_

Thierry de Montbrial
Membre de l’Académie des sciences morales et politiques

L'Europe, avec l'élargissement et la possible adhésion de la Turquie, se diversifie-t-elle, ou bien devient-elle hétérogène ?

Thierry de Montrial, dans sa communication à l'Académie le 7 juin 2004, ouvre des pistes de réflexion qui sont de trois ordres : historique, politique, et religieux pour dépasser les peurs qui empoisonne le débat sur «la question turque». La peur de l'islam certes, mais aussi la peur d'un pays dont la démographie en expansion, et qui compte actuellement soixante-dix millions d'habitants, disposerait, au Parlement européen, du groupe le plus important.

Thierry de Montbrial contribue à apaiser les esprits en revenant sur trois des fondamentaux européens : la démocratie et les minorités, la laïcité, et la réconciliation.

Pour en savoir plus :

- Th. de Montbrial, La guerre et la diversité du monde,L'Aube-Le Monde, 2004
- Th. de Montbrial, Quinze ans qui bouleversèrent le monde, Dunod, octobre 2003
- Th. de Montbrial, Observation et théorie des relations internationales I, in Travaux et recherches de l'Ifri, 2000
- Th. de Montbrial, Observation et théorie des relations internationales II, in Travaux et recherches de l'Ifri, 2001
- IFRI
- Si vous désirez lire le texte intégral de la conférence, cliquez-ici.

Cela peut vous intéresser